Show Less

Jean Luchaire et la revue «Notre Temps» (1927-1940)

Series:

Jean-René Maillot

Cet ouvrage propose une lecture approfondie de la revue Notre Temps (1927-1940) et montre quelle est sa place parmi les relèves de l’entre-deux-guerres. Il apporte un éclairage nouveau sur l’itinéraire de Jean Luchaire (1901-1946), son directeur, grâce à l’analyse de son discours public de 1913 à 1940. Celui-ci a incarné le jeune radicalisme puis l’idée européenne avant d’être fusillé à la Libération pour sa collaboration avec l’occupant.
Notre Temps désire représenter la génération marquée par la Grande Guerre. La revue promeut le « réalisme » dans les débats sur la réforme de l’Etat et défend une politique de conciliation pour garantir la paix. Partisan de l’idée européenne, Notre Temps se fait le chantre du briandisme et le promoteur du rapprochement franco-allemand avec comme partenaire majeur Otto Abetz, le futur ambassadeur du Reich à Paris après la défaite de 1940.
Mais l’unité autour des mots d’ordre permet une large variété d’opinions chez ses principaux contributeurs tels que Bertrand de Jouvenel, Louis Martin-Chauffier ou Pierre Brossolette. Ce portrait de groupe révèle alors les échelles de valeurs de chacun, prélude à leurs engagements durant le second conflit mondial.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Première partie. La construction de la pensée politique de Jean Luchaire Prodromes de la création de Notre Temps

Extract

Première partie La construction de la pensée politique de Jean Luchaire Prodromes de la création de Notre Temps Premières initiatives entre France et Italie Chapitre premier I. L’enfance de Jean Luchaire Luchaire s’est raconté dans son ouvrage phare, Une génération réaliste1, paru en 1929 à la librairie Valois. Ce témoignage a posteriori de sa jeunesse et des conditions matricielles de sa formation intellectuelle constitue une source précieuse autant que tendancieuse pour l’historien. En effet, cet ou- vrage prend place lors d’un toumant de la carriére de Luchaire et se présente comme un élément justificateur de ses positions politiques. Témoignage reconstruit et devant servir d’appui à la thése du «réalisme» et de la «généra- tion» nouvelle, certains des éléments biographiques y sont alors exagérés ou toumés en faveur de l’argumentation. II faut done savoir prendre quelques distances avec ce document qui illustre davantage, dans la place qu’il oc- cupe au sein de la Bibliothéque syndicaliste de Valois2, le contexte de la fin des années vingt et la volonté des reléves d’imposer leurs idées dans le débat public. Comme l’a montré Olivier Dard, les reléves désignent une généra- tion de jeunes intellectuels décidés à agir politiquement et spirituellement pour tenter de répondre à ce qui est interpreté comme une crise de civilisa- tion de l’Europe et de la France depuis la fin de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.