Show Less

Subjonctif, gérondif et participe présent en français

Une pragmatique de la dépendance verbale

Series:

Alain Rihs

De quelle nature est le sens du subjonctif, du gérondif et du participe présent ? Comment celui-ci est-il construit en contexte ? Quelle place spécifique chacune de ces formes verbales occupe-t-elle au sein du système linguistique que constitue la langue française ? En quels termes peut-on décrire la relation de dépendance représentationnelle inhérente à la subordination syntaxique ?
L’auteur de cet ouvrage propose des réponses inédites à ces questions. Il s’emploie à réunir l’ensemble des effets de sens épars déclenchés par ces formes autour de valeurs expressives invariantes, définies sous la forme de contraintes interprétatives ; à travers de nombreux exemples, il montre que l’observation de ces dernières conduit à l’élaboration d’un sens approprié aux divers contextes énonciatifs. Une telle étude l’amène à aborder de front un ensemble de problématiques cruciales en linguistique, en particulier celle de l’interface entre sémantique et pragmatique et celle des enjeux cognitifs liés au traitement de l’information.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Première partie. Formes non autonomes : état de l’art thématique et critique 13

Extract

Première partie Formes non autonomes : état de l’art thématique et critique Chapitre premier. Le gérondif La littérature consacrée au comportement sémantico-pragmatique du gé- rondif donne la priorité à trois champs d’investigation. Il s’agit pour les linguistes qui se sont penchés sur cette question i) de définir les termes du calcul interprétatif qui conduit à attribuer au gérondif une coordonnée sub- jectale et une référence temporelle, ii) de répertorier et de décrire les nom- breux effets de sens, qualifiés généralement de « circonstanciels », qu’il éta- blit en contexte de rattachement à une prédication complète, iii) de déterminer si les effets de simultanéité et d’imperfectivité sont ou non cons- titutifs de sa sémantique. Nous aborderons ces trois points l’un après l’autre dans ce chapitre, en concluant chaque sous-section par un commentaire critique. Nous donnerons également un aperçu des deux approches (les seules) qui formulent des hypothèses relatives au calcul inférentiel que gé- nère le gérondif. Enfin, nous envisagerons brièvement la question de la dimension « extra-phrastique » du gérondif. 1. Propriétés sémantiques et pragmatiques Le gérondif est décrit dans la littérature comme une forme verbale « défec- tueuse », « incomplète », « non finie ». L’incomplétude caractéristique de la forme gérondive s’observe à deux niveaux. Premièrement, le verbe dénoté par le gérondif est le noyau d’une pr...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.