Show Less

Que sommes-nous aujourd’hui ?

Les Figures du Sujet

Edited By Bernard Ancori, George-Henri Melenotte, Joëlle Strauser and Jean Christophe Weber

Le sujet est-il vraiment en train de disparaître, par dissolution, fragmentation, oubli ? D’aucuns s’en alarment. Mais de quel sujet exactement parle-t-on ? Comment son éventuelle disparition est-elle perçue, analysée et comprise par la philosophie, la psychanalyse, l’économie politique, ou encore la théologie, l’histoire, la médecine ?
Les éditeurs de cet ouvrage ont simplement posé cette question : « Que sommes-nous aujourd’hui ? » à des chercheurs et praticiens de ces disciplines. Ce livre rassemble leurs réponses.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Avant-Propos VII

Extract

VII Avant-Propos Cet ouvrage rassemble des contributions qui ont d’abord été des interven- tions prononcées lors d’un séminaire de recherches proposé par l’Insti- tut de Recherches Interdisciplinaires sur les Sciences et la Technologie (IRIST, Université de Strasbourg) dans le cadre d’un programme finan- cé par la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme Alsace (MISHA). L’intitulé du programme, « Médecine, sciences et société : vers un sujet normalisé ? », envisageait la médecine comme champ pra- tique, reflet et vecteur d’influences normatives diverses. Encore fallait- il préciser sur qui s’exercent ces influences : quel est donc le sujet de la médecine ? Ce n’est plus toujours un malade puisque le patient devient l’usager d’un système. Les multiples facettes du sujet – individuel ou collectif, partenaire ou client, autonome ou vulnérable – sont-elles sim- plement les reflets de « la personne », du « vivant humain » ou du « parlêtre », bref, d’un même sujet quand il est décrit ou examiné comme objet au travers de prismes divers ? Ou bien cette multiplicité d’appella- tions renvoie-t-elle à différents modes de subjectivation totalement dis- tincts dont les points d’arrivée sont éclatés, disséminés, sans autre com- mune mesure que celle de l’illusion que nous pouvons entretenir sur notre identité et notre condition ? Assiste-t-on réellement, comme l’af- firment nombre d’intellectuels, à la disparition du sujet, écrasé par la technique, réduit par la statistique, étalonné par les quantifications di- verses qui l’objectivent ? Avons-nous seulement encore besoin de la catégorie du « sujet », si...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.