Show Less

Participation et responsabilités sociales

Un nouveau paradigme pour l’inclusion des personnes avec une déficience intellectuelle

Edited By Viviane Guerdan, Geneviève Petitpierre and Jean-Paul Moulin

L’objet de cet ouvrage, fruit du 10 ème congrès de l’Association internationale de recherche scientifique en faveur des personnes handicapées mentales (AIRHM), est centré sur un paradigme occupant actuellement une position centrale au sein de la communauté internationale : la Participation. Erigé en modèle de société, devenant un objectif prioritaire des politiques publiques de certains pays, ce paradigme prend une ampleur grandissante.
Dans un contexte où se dessinent l’inclusion et la « pleine participation » de tous, il est impératif de s’interroger aujourd’hui sur les retombées d’une telle évolution pour les personnes avec une déficience intellectuelle qui vivent des situations de handicap. Bon nombre de questions appellent à la réflexion. Des réponses pour demain sont à construire, fondées sur l’interdisciplinarité, l’analyse des pratiques existantes et l’exploitation des résultats de recherches. L’avenir est à définir, en partenariat, grâce à la participation de tous. Des voies nouvelles sont à investiguer, prenant appui sur ce qui, depuis quelques années, donne lieu en certains pays à des démarches riches d’enseignement. Des chercheurs, des praticiens, des personnes en situation de handicap, des familles, des décideurs politiques et économiques s’expriment à ce sujet.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Remerciements XXI

Extract

Remerciements Je remercie d’abord le comité scientifique international de m’avoir soute- nue dans le projet de ce congrès, né au sein de la délégation suisse de l’AIRHM: Jean-Marie BOUCHARD à l’Université du Québec à Montréal (Québec), Fredi BÜCHEL à l’Université de Genève (Suisse), Giuliana GALLI CARMINATI à l’Unité de psychiatrie du développement mental des Hôpitaux Universitaires Genevois (Genève, Suisse), Hubert GASCON à l’Université du Québec à Rimouski (Lévis, Québec), Marie-Claire HAELEWYCK à l’Université de Mons-Hainaut (Belgique), Serban IONESCU à l’Université Paris 8 (France), Michel MERCIER aux Facultés universitaires Notre-Dame-de-la-Paix (Namur, Belgique), Jean-Paul MOULIN à la HEP- Vaud (Lausanne, Suisse), Denis MÜLLER à l’UNIL Lausanne (Suisse), Geneviève PETITPIERRE à l’Université de Genève (Suisse), Roger SALBREUX à l’Association nationale des équipes et Centres d’action médi- co-sociale précoce (Paris, France), Mireille TREMBLAY à l’Observatoire québécois de la démocratie (Québec). Mes collègues de la délégation suisse de l’AIRHM, auxquels se sont joints ceux de l’Association suisse d’aide aux personnes handicapées men- tales (ASA-HM) et de l’Institut de Pédagogie spécialisée (IPS) de la HEP Vaud, m’ont fait bénéficier de leurs savoirs. Je suis reconnaissante à Cathe- rine Agthe-DISERENS (sexopédagogue), Michel GIROUD (directeur de la Castalie à Monthey, Valais), Jean-Louis KORPÈS (responsable des Etudes principales à la HEF-TS de Fribourg), Manon MASSE (chargée d’ensei- gnement et chercheuse à la HETS de Genève), Jean-Paul MOULIN (direc- teur de l’IPS), Danièle WOLF SCHOBINGER (chercheure au CREDAS), tous...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.