Show Less

Les Sourds : aux origines d’une identité plurielle

Series:

Edited By Charles Gaucher and Stéphane Vibert

Les différences qui émergent des quêtes identitaires contemporaines accentuent, dans un mouvement antagoniste de repli corporatiste et de reconnaissance de la pluralité du social, le sentiment que l’identité moderne se fragmente en une constellation de possibles. L’identité sourde fait partie de cette constellation. Elle découle de conceptions qui dépassent le simple intérêt catégoriel pour faire jaillir une communauté de sens. Ainsi, pour plusieurs personnes se reconnaissant dans cette identité, la condition qui les unit est d’abord articulée à partir d’un attachement collectif à une culture spécifique, et surtout, à une langue qui leur est propre. Bien sûr, ce déplacement du stigmate ne s’effectue pas dans l’oubli des dénominations et des traitements antérieurs concernant la surdité et doit composer avec la sédimentation des représentations sociales ayant investi la surdité comme caractéristique identitaire.
Les Sourds interrogent définitivement les nouvelles formes du lien social mettant en scène des spécificités qui s’expriment comme différences émancipatrices. Un ouvrage de référence en la matière est le bienvenu à une époque où plusieurs penseurs, mais aussi acteurs du monde de l’éducation et de la réadaptation, s’interrogent sur cette différence, mais aussi sur la différence en général comme vecteur d’identification.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Nouvelles dimensions de l'identité sourde (Benoît Virole) 149

Extract

Nouvelles dimensions de l'identite sourde Benoit VIROLE, Ph.D. Höpital Robert-Debre Paris-France' I. Introduction La notion d'une « identite sourde » ne va pas de soi. Le langage courant admet aisement l'expression «teile personne est sourde », qui implique un jugement d'existence lie ä l'usage du verbe etre, mais la portee de cette expression est la plupart du temps degradee implicite- ment dans le registre de l' avoir. Bien que les educateurs sourds aient depuis longtemps mis l'accent sur l'importance d'une construction identitaire specifique chez les enfants dont ils ont la charge, l'idee d'une identite sourde est souvent mal percue et incomprise. Le but de ce chapitre est de montrer la pertinence de cette notion, d'approfondir sa constitution et de mieux comprendre ses enjeux dans un environnement mouvant marque par l'integration generalisee et le developpement massif des implantations cochleaires. II. Qu'est-ce que l'identite ? La construction de l'identite est un processus developpemental complexe debutant des le commencement de la vie psychique. La psy- chanalyse a decrit la constitution progressive du Moi, instance psycholo- gique, dont l'une des fonctions est d'assurer la conscience individuelle de soi. Le Moi est une organisation psychique soumise aux influences venues d'une part de la vie pulsionnelle, et d'autre part des regles so- ciales (par l'intermediaire du « surmoi »). Le Moi est singulier (idiosyn- crasique) mais il acquiert une consistance par des identifications par- tielles et multiples. Celles-ci concernent d'abord les parents, puis s'etendent ä d'autres « objets » ideaux. Au detour d'un processus long impliquant la resolution du complexe d'CEdipe, l'identite sexuee (choix 1...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.