Show Less

Vivre et construire l’Europe à l’échelle territoriale de 1945 à nos jours

Series:

Edited By Yves Denéchère and Marie-Bénédicte Vincent

L’Europe des régions, présentée à la fois comme une revendication des peuples et un objectif politique de l’Union européenne, est bien floue. Pour les Européens qui vivent dans des régions si diverses des réalités territoriales toutes particulières, le sentiment d’appartenir à un ensemble organisé au niveau supranational n’est pas évident.
Dans quelle mesure les relations européennes initiées à l’échelle territoriale ont-elles joué un rôle dans l’appropriation par les Européens d’une conscience européenne ? Comment des contacts résultant d’initiatives de terrain ont-ils permis aux Européens de mieux se connaître, de se rencontrer, de vivre l’Europe au quotidien et de faire avancer la construction européenne ?
Ce livre pose la question de l’incidence des pratiques locales sur la dynamique de la construction européenne et inversement. Les contributions d’historiens, de géographes et de politistes regroupées ici visent à faire le point sur les liens tissés entre les collectivités territoriales européennes et entre les sociétés qui y vivent depuis 1945.
Des jumelages de communes aux grandes opérations régionales européennes en passant par toutes sortes d’initiatives associatives ou politiques et de relations variées dans les domaines scolaire, sportif, culturel, etc., une typologie et une chronologie de ces relations semblent se dégager.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

IDENTITE REGIONALE ET IDENTITE EUROPEENNE

Extract

La dimension regionale dans le rapprochement franco-allemand : l'Alsace face ä 1'Allemagne de l'immediat apres-guerre au debut des annees 1970 Corine DEFRANCE Chargee de recherche au CNRS, UMR 8138 IRICE L'approche spatiale et temporelle des echanges socioculturels fran- co-allemands n'a pas encore ete systematiquement prise en compte par la recherche. Elle permettrait pourtant de mettre en lumiere les particula- rites regionales de ce processus et d'interroger les notions de centres et de peripheries dans cette relation'. Dans quelle mesure le facteur de proximite ou d'eloignement par rapport ä la frontiere, s'accompagnant d' une plus ou moins grande familiarite avec la langue du voisin, a-t-il ete un atout ou un frein pour l'engagement bilateral ? La frontiere est en effet un espace complexe, confins et fin d'un territoire et en meme temps zone de contact et d'echange avec l'etranger. Cette dimension n'avait pas echappe ä la prefecture de Strasbourg qui relevait en 1953 qu'« une frontiere ne doit pas former, pour ceux qui y habitent, la fin d'un monde »2. Or l'Alsace est profondement caracterisee par la pro- blematique des frontieres, qu'elles soient territoriales, mentales, poli- tiques ou culturelles. Dans cette perspective, le cas jusqu'ä present le mieux connu est celui des relations entre la Rhenanie-Palatinat et la Bourgogne, cf. Teissmann, A., « La reconciliation franco-allemande vue au travers du jumelage Bourgogne / Rhenanie-Palatinat », in Revue d'Allemagne et des pays de langue allemande, vol. 37, 2005, n° 4, p. 515-532 ; Sebeke, C., « Wir müssen Brücken bauen von Mensch zu Mensch'. Die Partnerschaft Rheinland-Pfalz / Burgund...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.