Show Less

Un projet pour l’Europe

Georges Pompidou et la construction européenne

Series:

Eric Bussière and Émilie Willaert

À la différence de son prédécesseur, Charles de Gaulle, Georges Pompidou a appréhendé le projet européen non seulement dans sa relation avec le fait national, mais également en lui-même. L’originalité de sa pensée est présentée dans cet ouvrage qui réunit ses interventions publiques mais aussi une large sélection de documents issus des archives de la Présidence de la République, annotés par Georges Pompidou et souvent inédits.
Dès l’époque de la crise de la chaise vide, en 1965, Georges Pompidou constate que l’insertion de la France dans la Communauté est un processus irréversible sur lequel il faut s’appuyer. C’est ce qu’il cherche à faire en associant l’intérêt national dont il avait la charge au potentiel offert par la Communauté. Il le fait dans le domaine économique et monétaire, en politique étrangère, hautement symboliques des rapports de force avec l’Amérique, en impulsant de nouvelles politiques communes. Il rejoint cependant le Général en cherchant à promouvoir une « Europe européenne », ce qui le conduit à émettre des réserves quant aux évolutions institutionnelles souhaitées par les partenaires de la France.
Cet ouvrage montre également que la démarche de Georges Pompidou relève d’une vision fort ancienne de l’identité européenne, fondée sur la conscience de l’existence d’une civilisation commune. De cette vision, découle une ligne d’action spécifique et une démarche européenne originale appuyée sur la volonté d’échapper à tout déterminisme, et à ne s’engager que dans un projet totalement assumé. Georges Pompidou était bien porteur d’un projet pour l’Europe.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Annexes 433

Extract

433 Annexes I. Repères chronologiques 1957 25 mars : signature des Traités de Rome 1958 1er janvier : entrée en vigueur des Traités de Rome ; entrée en fonction de la Commission Hallstein 28 mai : Georges Pompidou devient directeur de cabinet du général de Gaulle 1er juin : de Gaulle est investi comme président du Conseil 14 septembre : de Gaulle reçoit le chancelier Adenauer à Colombey 26 novembre : entretiens de Gaulle-Adenauer à Bad-Kreuznach 27 décembre : adoption par le gouvernement français du plan Pinay-Rueff de redressement économique 1959 1er janvier : première réduction tarifaire au sein de la Communauté 1960 Le Conseil de la CEE approuve les principes de base de la PAC 1961 9 août : demande d’adhésion de la Grande-Bretagne à la CEE 1962 14 janvier : adoption des premiers règlements agricoles ; passage à la 2e étape de la période transitoire 16 avril : Georges Pompidou est nommé Premier ministre 17 avril 1962 : échec des négociations sur l’union politique (plan Fouchet) 2-8 juillet : visite du chancelier Adenauer en France 4-12 septembre : visite du général de Gaulle en Allemagne 4 juillet : discours sur le « grand dessein » du Président Kennedy 1963 14 janvier : à l’occasion d’une conférence de presse, de Gaulle s’oppose à l’entrée de la Grande-Bretagne dans la CEE Georges Pompidou et la construction européenne 434 22 janvier : signature du traité sur la coopération franco-allemande dit Traité de l’Élysée 20 juillet : signature de la convention de Yaound...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.