Show Less

(Se) gouverner

Entre souci de soi et action publique

Series:

Edited By Guy Lebeer and Jacques Moriau

Qu’est-ce que gouverner aujourd’hui ? Les modalités de gestion de la population apparaissent de plus en plus complexes. De façon inédite, l’exercice du pouvoir passe de nos jours par des dispositifs qui articulent très finement technologies de contrôle et processus de constitution du sujet. Ce n’est plus tant par le recours à la contrainte ou à la discipline que se gouvernent les individus que par l’examen de soi et l’auto-surveillance. Les sujets que nous sommes se constituent au gré des injonctions qui leur sont adressées à devenir tels, dans le commerce permanent avec les dispositifs qui organisent nos vies.
S’appuyant sur l’œuvre de Foucault, ce livre interroge la « gouvernementalité » contemporaine dans ses déclinaisons concrètes. Ce modèle d’analyse est ici mis à l’épreuve de multiples domaines de pratiques, de la médecine au droit en passant par le travail social, l’urbanisme et les nouvelles technologies.
Où est la place de l’État dans l’ordre néolibéral du monde ? N’y a-t-il pas quelque réduction aveuglante à le considérer comme se retirant du paysage ? Face à la dispersion des rapports de pouvoir, est-il possible de déceler comme un enjeu organisateur ? Et comment penser la résistance dans ce cadre ?
Autant de questions auxquelles les textes réunis ici tentent d’apporter une réponse empirique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Les usages contemporains de la gouvernementalite 11

Extract

Les usages contemporains de la gouvernementalite Jacques MORIAU et Guy LEBEER Sociologues, Centre METICES, Universite Libre de Bruxelles J'ai repete cent fois que l'histoire des derniers siecles dans les societes occidentales ne montrait guere le jeu d'un pouvoir essentiellement repressit Michel Foucault, La volonte de savoir Depuis la « victoire » du neo-liberalisme et l'extension immoderee de son modele de l'humain — etre rationnel, libre et calculateur — la question du politique semble s'etre dissoute. 11 n'y aurait plus de re- ponses ä chercher du cöte de la domination, de la manipulation ou de la repression pour comprendre ce que font les hommes et pourquoi ils le font. Les ressorts de l'action seraient transparents : chaque individu mü par « la maximisation de son utilite » aurait ä cceur de veiller ä sa sante, d'exploiter au mieux sa force de travail, de donner toutes les chances possibles ä ses enfants, d'assurer les conditions de son bonheur person- nel. La vie collective rencontrerait ses propres conditions de possibilite dans l'accumulation de ces volontes et la societe entiere pourrait des lors se reduire ä un magnifique marche des desirs individuels. Et pourtant, il nous semble que cette fiction ne s'impose de facon si operante que parce que les dispositifs de regulation n'ont precisement jamais ete ancres aussi profondement au cceur des individus. Quasi invisibles, ils nous travaillent de l'interieur ; non ä la fa9on d'un maitre embarque nous soumettant ä sa volonte propre mais parce qu'ils sont intimement lies ä notre existence meme. C'est dans la fusion entre ce que nous sommes et ce qu'il nous est...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.