Show Less

(Se) gouverner

Entre souci de soi et action publique

Series:

Edited By Guy Lebeer and Jacques Moriau

Qu’est-ce que gouverner aujourd’hui ? Les modalités de gestion de la population apparaissent de plus en plus complexes. De façon inédite, l’exercice du pouvoir passe de nos jours par des dispositifs qui articulent très finement technologies de contrôle et processus de constitution du sujet. Ce n’est plus tant par le recours à la contrainte ou à la discipline que se gouvernent les individus que par l’examen de soi et l’auto-surveillance. Les sujets que nous sommes se constituent au gré des injonctions qui leur sont adressées à devenir tels, dans le commerce permanent avec les dispositifs qui organisent nos vies.
S’appuyant sur l’œuvre de Foucault, ce livre interroge la « gouvernementalité » contemporaine dans ses déclinaisons concrètes. Ce modèle d’analyse est ici mis à l’épreuve de multiples domaines de pratiques, de la médecine au droit en passant par le travail social, l’urbanisme et les nouvelles technologies.
Où est la place de l’État dans l’ordre néolibéral du monde ? N’y a-t-il pas quelque réduction aveuglante à le considérer comme se retirant du paysage ? Face à la dispersion des rapports de pouvoir, est-il possible de déceler comme un enjeu organisateur ? Et comment penser la résistance dans ce cadre ?
Autant de questions auxquelles les textes réunis ici tentent d’apporter une réponse empirique.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Contribution ä une histoire politique de l'autorite medicale 41

Extract

Contribution ä une histoire politique de l'autorite medicale Nicolas DODIER Sociologue, IN-SERA/1-, EHESS, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris Ce texte s'inscrit dans un programme de recherches qui vise ä appre- hender les mutations biopolitiques des societes contemporaines, c'est-ä- dire la maniere dont se transforme la distribution des pouvoirs autour de la vie. En utilisant le substantif de « biopolitique » ou de « biopouvoir », M. Foucault fait reference ä une technologie du pouvoir qui emerge vers le XVllle siecle et qui tranche avec deux autres technologies'. D'un cöte elle se distingue du mode classique d'exercice de la souverainete, dans la mesure oü il s'agit dorenavant de « gerer la vie » plut6t que d'avoir droit de vie et de mort sur les sujets. D'un autre cote, cette technologie de pouvoir est differente des « disciplines » qui travaillent le corps de chaque individu pris dans ses particularites : elle agit en effet, autour du corps, au niveau des « populations ». Si l'usage du substantif de « bio- politique » a le merite de pointer de nouvelles preoccupations du pou- voir politique, il suppose une coherence interne qui fait defaut aux societes concernees. 11 laisse en suspens l'examen d'un point central : comment rendre compte des tensions internes propres ä des societes pour lesquelles les questions d'ordre biopolitique sont devenues ä la fois essentielles, mais aussi hautement controversees ? J'aimerais ici deve- lopper l'idee que ces espaces de confrontations se constituent autour de quelques operateurs politiques, c'est-ä-dire quelques problematiques sensibles au cceur des lignes de fractures qui s'etablissent de maniere durable entre les...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.