Show Less

De mémoire et d’oubli : Marguerite Duras

Series:

Edited By Christophe Meurée and Pierre Piret

« Il fallait un jour entier pour entrer dans l’actualité des faits […]. Il fallait un deuxième jour pour oublier, me sortir de l’obscurité de ces faits […]. Un troisième jour pour effacer ce qui avait été écrit, écrire. » Durant plus d’un demi-siècle, Marguerite Duras a entrelacé sa vie et son œuvre à l’Histoire, empruntant des voies qui rendaient poreux le réel et la fiction. Ce mouvement complexe ne peut se détacher, comme l’écrivain le précise elle-même, de l’articulation entre la mémoire et l’oubli. Les textes rassemblés ici partagent l’objectif de faire toute la lumière sur ces problématiques qui constituent l’un des piliers de l’œuvre durassienne, des Impudents à C’est tout.
Le présent ouvrage est issu du colloque international « Marguerite Duras : desseins de mémoire et d’oubli » qui s’est tenu à l’Université catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve, Belgique) du 2 au 4 mars 2006, à l’occasion du dixième anniversaire de la mort de l’écrivain.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Petite variation sur les themes de la memoire et de l'oublien hommage ä Marguerite Duras et avec son aide 21

Extract

Petite variation sur les themes de la memoire et de l'oubli en hommage ä Marguerite Duras et avec son aide Francine THYRION Universile catholique de Louvain Donc, voici, j'ecris quelques mots pour l'ouverture du colloque. Quand, l'autre jour, Christophe Meuree m'a demande si j'envisageais dans les choses possibles d'ouvrir le colloque, j'ai hesite : la perspective de devoir prononcer des paroles convenues m'effrayait un peu. Et puis, je me suis dit que je pouvais toujours essayer. Essayer de vous parler de teile maniere que vous n'attendiez pas poliment que j'en aie fini. Je crois que je vais ecrire ä propos des saisons, d'une saison. Une saison que je ne peux pas oublier, celle-lä precisement dans laquelle Duras s'est glissee pour en ecrire l'actualite parallele ; la saison de son egarement dans le reel. Vous vous souvenez ? 11 pleuvait. Depuis le quinze juin il pleuvait. Elle voulait ecrire pour le journal qui lui avait fait la commande, comme an marche dans la rue. Et puis, alors qu'apparemment rien de nouveau n'arrivait, rien que le passage du temps, le meurtre et la faim, et l'Iran, dejä l'Iran, l'Afghanistan, peu ä peu un evenement nouveau emergea de la duree des jours, il avait lieu au plus loin de nous, tres loin, en Pologne, c'etait la greve calme des ouvriers du chantier naval de Gdansk. On savait les chiffres, ils etaient passes de dix-sept mille ä trente mille, et que cela avait commence il y a Sept semaines. On ne savait que ca. Gdansk la faisait trembler comme la faisait...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.