Show Less

Robert Triffin, conseiller des princes

Souvenirs et documents

Series:

Edited By Catherine Ferrant, Jean Sloover, Michel Dumoulin and Olivier Lefebvre

Né en 1911 et décédé en 1993, Robert Triffin a étudié l’économie à l’université de Louvain avant de poursuivre sa formation aux États-Unis. Économiste très brillant, il a exercé une influence déterminante sur plusieurs réformes monétaire en Amérique latine avant de jouer un rôle fondamental dans la création de l’Union européenne des paiements ainsi que dans celle du Système monétaire européen.
Fort critique du système monétaire international, son œuvre continue d’inspirer aujourd’hui de nombreux auteurs et décideurs soucieux de réformer celui-ci.
Recueil de souvenirs, réunis par le biais de l’interview et accompagnés de documents inédits, ce livre permet de découvrir une personnalité dont l’anti-conformisme était notoire, et dont les fonctions d’enseignant (à l’université de Yale dès 1951) et de conseiller des princes révèlent une autre face des milieux de la décision économique et financière que celle que l’on connaît habituellement.
Introduit par Alexandre Lamfalussy, l’ouvrage, réalisé sous les auspices de la Fondation internationale Triffin/International Triffin Foundation, est le résultat du travail commun de deux professionnels du journalisme, Catherine Ferrant et Jean Sloover, d’un économiste, Olivier Lefebvre, et d’un historien, Michel Dumoulin, qui ont bénéficié de la collaboration de Natacha Wittorski.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Interview de Robert Triffin par Catherine Ferrant et Jean Sloover 13

Extract

13 Interview de Robert Triffin par Catherine Ferrant et Jean Sloover Question : Robert Triffin, dites-nous quelques mots de votre enfance. Comment vous a-t-elle permis d’amorcer cette vie qui vous a amené à traverser d’innombrables frontières à la fois comme professeur d’univer- sité et comme « conseiller des princes » ? Triffin : Je suis né en 1911 dans l’un des plus beaux villages de ce pays, Flobecq. Mon père, François Triffin, était un homme extraordi- nairement « débrouillard », capable d’exercer plusieurs métiers, succes- sivement et même simultanément. L’achat, à Vieux-Condé, d’une ferme dont la prairie attenait à la frontière franco-belge, facilitait la fraude de bestiaux et marchandises, de France en Belgique ou de Belgique en France selon les prix et taxes en vigueur. Mais les problèmes monétaires dont j’ai fait mon métier le dépassaient totalement. Il crut faire une « affaire formidable » en revendant pour 200 000 francs cette ferme achetée pour 50 000 francs, ignorant que l’inflation lui faisait faire une perte sèche. Notre principal problème familial était son incompréhension pour mon frère Armand – mon aîné de onze ans – et les réactions malencon- treuses de celui-ci aux conflits avec notre père. La pire, certes, de ses réactions fut provoquée par l’opposition forcenée de notre père au mariage d’Armand avec notre cousine Julia De Pooter, une très belle grande fille blonde. Après des mois et des mois de disputes, parfois violentes, Armand disparut de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.