Show Less

Parents, pratiques et savoirs au préscolaire

Edited By Gilles Brougère

L’implication des parents comme critère de qualité de l’éducation préscolaire est développée dans de nombreuses études alors même que la réalité contrastée des institutions limite bien souvent leur présence. Mais la place des parents n’est pas une simple question technique. Elle conduit à s’interroger sur les savoirs au sein des pratiques éducatives du préscolaire entendu comme l’ensemble des dispositifs d’accueil et d’éducation pour les enfants de la naissance à six ans.
C’est ce que propose cet ouvrage qui, à partir de recherches réalisées dans différents pays (Belgique, France, Canada, Italie, Chili) tente de comprendre d’une part ce que sont les savoirs du préscolaire, bricolages hétérogènes liés fortement aux pratiques et informés de savoirs scientifiques qu’il convient de contextualiser ; et d’autre part quelle est la relation des parents aux institutions préscolaires et plus encore aux professionnel(le)s qui y travaillent. La question de la relation entre le rôle des parents et la logique des savoirs traverse tout l’ouvrage. Si le savoir préscolaire est lié à la pratique, se construit in situ, les parents peuvent être considérés comme des contributeurs. Ils apprennent pour autant qu’ils puissent participer, mais les professionnel(le)s apprennent également d’eux ; se construisent de la sorte des espaces de rencontre producteurs de savoirs.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

TROISIÈME PARTIE. VERS DE NOUVELLES PRATIQUES PARENTALES

Extract

TROISIÈME PARTIE VERS DE NOUVELLES PRATIQUES PARENTALES 137 Vers un modèle de soutien à la parentalité pour les éducatrices des services de garde à l’enfance Gilles CANTIN Professeur au département d’éducation et pédagogie Université du Québec à Montréal Introduction Au Canada, la grande majorité des enfants amorce le parcours sco- laire à l’âge de cinq ans en classe de maternelle. Exceptionnellement dans certains milieux, par exemple en milieu socioéconomiquement défavorisé sur l’Île de Montréal, la maternelle quatre ans est également offerte. Ainsi, pour l’ensemble des enfants de moins de cinq ans, ce sont les services de garde éducatifs à l’enfance qui accueillent ces jeunes. Ce type de services est offert sur une base régulière et à temps plein de manière à répondre aux besoins de la conciliation travail/vie de famille des parents mais aussi pour offrir aux enfants une expérience de vie stimulante favorisant leur développement. Dans ces milieux fréquentés par plus de la moitié des enfants canadiens de moins de cinq ans, parent et éducatrice1 se croisent quotidiennement, échangent au sujet de l’enfant confié au milieu d’accueil. Ces échanges portent sur les soins à donner à l’enfant mais aussi sur une grande diversité de sujets allant de l’apprentissage du jeune enfant à d’autres thèmes relevant même parfois de la vie personnelle de ces adultes. En ce sens, les services de garde à l’enfance se distinguent du milieu scolaire, où les rencontres entre parent et enseignant sont assurément...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.