Show Less

Théâtre et réception

Le spectateur postdramatique

Series:

Catherine Bouko

Le modèle postdramatique de Hans-Thies Lehmann suscite de nombreuses réactions, positives et négatives, parmi les spécialistes du théâtre. Pour la première fois, l’ouvrage propose une étude approfondie de la question postdramatique. S’appuyant sur une quarantaine d’exemples de théâtre contemporain, l’auteure examine la théorie postdramatique et fournit une analyse critique des codes propres à ces pratiques artistiques.
Les formes postdramatiques, situées au croisement du théâtre, de la danse, de la performance, des nouvelles technologies et des arts plastiques et visuels, invitent le spectateur à des processus de réception spécifiques. Cet ouvrage propose d’interroger la relation que tisse le spectateur avec le spectacle au moyen de modèles de réception fondés sur des approches esthétiques, sémiologiques et sociologiques. Le spectateur y est abordé sous un angle individuel (personne singulière) et collectif (membre d’une communauté).
Les points de vue théoriques, ponctués de nombreux schémas et photographies, sont illustrés par l’analyse de productions significatives, entre autres de Roméo Castellucci, Jan Fabre, Heiner Goebbels, Tadeusz Kantor, Jan Lauwers, Wim Vandekeybus et Kris Verdonck.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE II Le théâtre postdramatique et le drame 47

Extract

CHAPITRE II Le théâtre postdramatique et le drame Le théâtre postdramatique réfute le statut dramatique du texte : ce dernier est exploité comme un matériau, inscrit dans une dynamique scénique qui ne lui est pas assujettie et au sein de laquelle il n’est qu’un élément parmi d’autres. Loin de toute volonté d’exhaustivité, les procé- dés postdramatiques que nous présentons dans ce chapitre mettent en évidence comment le texte perd son statut dramatique pour devenir une matière scénique malléable. Le texte ne communique plus prioritaire- ment et n’est plus le vecteur de l’univers dramatique. Sa fonction lin- guistique est subvertie. Certaines techniques mettent en avant la dimen- sion performative de l’énonciation verbale : le texte est crié jusqu’à devenir parfois inintelligible ; la langue étrangère prive le spectateur du signifié des signes linguistiques ; les accents soulignent la physicalité de l’énonciation ; le texte est exploité dans sa dimension musicale, etc. La subversion des codes dramatiques concerne également la cons- truction du personnage : ce dernier apparaît en tant que figure ; son jeu détaché crée une distance avec le récit et le fait apparaître comme un « type individuel », etc. L’énonciation est par ailleurs fréquemment métathéâtrale : l’action dramatique est abandonnée ; le drame prend la forme d’un commentaire sur le monde. Le passage de l’énonciation du texte dramatique à celle du texte- matériau modifie la nature de la représentation : la représentation...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.