Show Less

Théâtre et réception

Le spectateur postdramatique

Series:

Catherine Bouko

Le modèle postdramatique de Hans-Thies Lehmann suscite de nombreuses réactions, positives et négatives, parmi les spécialistes du théâtre. Pour la première fois, l’ouvrage propose une étude approfondie de la question postdramatique. S’appuyant sur une quarantaine d’exemples de théâtre contemporain, l’auteure examine la théorie postdramatique et fournit une analyse critique des codes propres à ces pratiques artistiques.
Les formes postdramatiques, situées au croisement du théâtre, de la danse, de la performance, des nouvelles technologies et des arts plastiques et visuels, invitent le spectateur à des processus de réception spécifiques. Cet ouvrage propose d’interroger la relation que tisse le spectateur avec le spectacle au moyen de modèles de réception fondés sur des approches esthétiques, sémiologiques et sociologiques. Le spectateur y est abordé sous un angle individuel (personne singulière) et collectif (membre d’une communauté).
Les points de vue théoriques, ponctués de nombreux schémas et photographies, sont illustrés par l’analyse de productions significatives, entre autres de Roméo Castellucci, Jan Fabre, Heiner Goebbels, Tadeusz Kantor, Jan Lauwers, Wim Vandekeybus et Kris Verdonck.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE IV Le traitement postdramatique du corps 91

Extract

CHAPITRE IV Le traitement postdramatique du corps Explorer les possibilités spectaculaires du corps constitue un enjeu central de l’esthétique postdramatique. Le corps est libéré de sa soumis- sion à l’action dramatique : le travail corporel du performeur n’est plus au service de la construction d’un personnage. Dans ce chapitre, nous tenterons de distinguer les procédés majeurs de la mise-en-chair post- dramatique, c’est-à-dire de l’approche du corps en tant que matériau autonome et non plus en tant que relais de la représentation du monde. Le théâtre postdramatique entend exploiter le corps en tant que pré- sence. Cette notion demande à être approfondie. La première partie de ce chapitre porte sur la distinction que l’on peut opérer entre le discours- corps et la présence-chair. Plusieurs procédés de mises-en-chair postdramatique sont relevés dans la deuxième partie : le corps se fragmente ; le corps non idéal est mis en avant ; le dispositif interroge la beauté corporelle ou érotise le corps. Certaines créations radicalisent le traitement du corps : des dou- leurs physiques lui sont infligées ; sa pesanteur est malmenée. Un corps- à-corps avec le spectateur peut même se concrétiser : certains perfor- meurs étreignent véritablement le spectateur. L’intégration de la danse au sein des spectacles postdramatiques est abordée dans la troisième partie de ce chapitre. À l’heure où les frontières entre les champs artis- tiques sont de plus en plus poreuses, le travail...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.