Show Less

Théâtre et réception

Le spectateur postdramatique

Series:

Catherine Bouko

Le modèle postdramatique de Hans-Thies Lehmann suscite de nombreuses réactions, positives et négatives, parmi les spécialistes du théâtre. Pour la première fois, l’ouvrage propose une étude approfondie de la question postdramatique. S’appuyant sur une quarantaine d’exemples de théâtre contemporain, l’auteure examine la théorie postdramatique et fournit une analyse critique des codes propres à ces pratiques artistiques.
Les formes postdramatiques, situées au croisement du théâtre, de la danse, de la performance, des nouvelles technologies et des arts plastiques et visuels, invitent le spectateur à des processus de réception spécifiques. Cet ouvrage propose d’interroger la relation que tisse le spectateur avec le spectacle au moyen de modèles de réception fondés sur des approches esthétiques, sémiologiques et sociologiques. Le spectateur y est abordé sous un angle individuel (personne singulière) et collectif (membre d’une communauté).
Les points de vue théoriques, ponctués de nombreux schémas et photographies, sont illustrés par l’analyse de productions significatives, entre autres de Roméo Castellucci, Jan Fabre, Heiner Goebbels, Tadeusz Kantor, Jan Lauwers, Wim Vandekeybus et Kris Verdonck.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE IX Approche systémique de la communication théâtrale 215

Extract

CHAPITRE IX Approche systémique de la communication théâtrale L’approche de la communication théâtrale par transmission est inva- lidée depuis longtemps : le spectateur sélectionne certains signes et les combine dans des systèmes signifiants, en fonction de son encyclopédie. Les modèles tels que celui de Jakobson, adapté à l’énonciation théâtrale par Anne Ubersfeld notamment, ne permettent pas de prendre suffisam- ment en compte le rôle actif du spectateur dans l’élaboration de son texte spectaculaire. Certains chercheurs, comme Liviu Dospinescu, ont tenté d’intégrer la construction du sens par le spectateur dans le modèle de transmission. André Helbo se dégage totalement de l’héritage linguistique et des modèles de transmission pour étudier l’énonciation théâtrale comme un phénomène collectif : le spectateur et l’instance scénique créent tous deux leur propre texte spectaculaire. La scène ne transmet plus un message artistique, pour reprendre l’expression d’Ubersfeld, à la salle. L’étude de la communication théâtrale glisse de la problématique de la transmission vers celle des contraintes partagées, qui pèsent sur l’élabo- ration des textes spectaculaires. L’approche systémique de la communication aborde l’individu en tant que construction sociale, qui obéit à certaines règles afin de respec- ter la face de chaque participant et de garantir ainsi le bon déroulement de l’interaction. Ces théories portent sur les interactions en face à face mais peuvent néanmoins être transposées à l’expérience...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.