Show Less

Théâtre et réception

Le spectateur postdramatique

Series:

Catherine Bouko

Le modèle postdramatique de Hans-Thies Lehmann suscite de nombreuses réactions, positives et négatives, parmi les spécialistes du théâtre. Pour la première fois, l’ouvrage propose une étude approfondie de la question postdramatique. S’appuyant sur une quarantaine d’exemples de théâtre contemporain, l’auteure examine la théorie postdramatique et fournit une analyse critique des codes propres à ces pratiques artistiques.
Les formes postdramatiques, situées au croisement du théâtre, de la danse, de la performance, des nouvelles technologies et des arts plastiques et visuels, invitent le spectateur à des processus de réception spécifiques. Cet ouvrage propose d’interroger la relation que tisse le spectateur avec le spectacle au moyen de modèles de réception fondés sur des approches esthétiques, sémiologiques et sociologiques. Le spectateur y est abordé sous un angle individuel (personne singulière) et collectif (membre d’une communauté).
Les points de vue théoriques, ponctués de nombreux schémas et photographies, sont illustrés par l’analyse de productions significatives, entre autres de Roméo Castellucci, Jan Fabre, Heiner Goebbels, Tadeusz Kantor, Jan Lauwers, Wim Vandekeybus et Kris Verdonck.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion générale 243

Extract

Conclusion générale Notre recherche s’articule autour de trois problématiques centrales. Premièrement, en quoi certaines pratiques spectaculaires contempo- raines (des années 1980 à nos jours) peuvent être qualifiées de postdra- matiques ? Quels sont les critères discriminants qui permettent de les rassembler sous la bannière postdramatique ? Cette notion elle-même demande à être évaluée et précisée. Deuxièmement, en quoi le processus sémiotique est-il spécifique- ment postdramatique ? Dans quelle mesure le dispositif scénique post- dramatique implique-t-il des modes d’approche qui se distinguent de ceux propres à l’art dramatique ? Troisièmement, une fois le processus sémiotique postdramatique identifié, il s’agissait de déterminer dans quelle mesure l’activité specta- torielle postdramatique revêt une dimension collective. Quels sont les paramètres qui pèsent sur l’énonciation et dont l’étude permettrait de dépasser le niveau intersubjectif du spectateur modèle ? Le théâtre postdramatique Les pratiques des artistes postdramatiques sont variées et difficile- ment intégrables à des catégories spectaculaires strictes. Certains appar- tiennent à la danse (Pina Bausch, William Forsythe, Maguy Marin, etc.) ; d’autres sont parfois répertoriés dans l’art de la performance. Le caractère hybride de ces créations interartistiques empêche les catégori- sations fermes. Le travail de nombre de ces artistes est par ailleurs protéiforme : Romeo Castellucci, Jan Fabre, Tadeusz Kantor, Jan Lau- wers, Wim Vandekeybus, Robert Wilson, etc. Le modèle du théâtre postdramatique proposé par Hans-Thies Lehmann a l’ambition...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.