Show Less

Les organisations régionales européennes et la gestion des conflits

Vers une régionalisation de la sécurité ?

Series:

Edited By Gaëlle Pellon and Michel Liégeois

Le continent européen se caractérise par une forte densité en organisations intergouvernementales compétentes dans le domaine de la sécurité. Ces deux dernières décennies, ces organisations ont vu leurs activités se multiplier, alors qu’en même temps les institutions elles-mêmes connaissaient d’importantes évolutions.
Si la littérature consacrée à ces organismes et aux conflits dans la gestion desquels ils furent impliqués est abondante, beaucoup plus rares sont les tentatives d’appréhension globale des activités multilatérales de prévention et de gestion des conflits en Europe. C’est ce vide que s’efforce de combler cet ouvrage collectif en proposant un large panorama des structures institutionnelles, des instruments et des actions des organisations régionales au profit de la sécurité en Europe.
L’originalité de la démarche empruntée est double. Elle réside tout d’abord dans la logique ternaire qui a présidé à l’ordonnancement des contributions. Cette logique correspond aux trois moments clés de la gestion des conflits, à savoir la prévention de leur émergence, de leur expansion et de leur récurrence. La seconde originalité de l’ouvrage réside dans sa volonté d’appréhension holistique de l’action des organisations régionales en Europe. Au-delà des institutions elles-mêmes, c’est bien la capacité globale de l’ensemble de celles-ci à gérer les conflits en Europe qui est évaluée par les auteurs. Les articles d’introduction et de conclusion servent cet objectif en proposant une conceptualisation systématique et en ouvrant de nouvelles perspectives de recherche liées à l’analyse de la coopération interinstitutionnelle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PréfaceL’Europe, le système international et la gestion des conflits Tanguy de Wilde d’Estmael 15

Extract

15 Préface L’Europe, le système international et la gestion des conflits Tanguy de WILDE d’ESTMAEL En une vingtaine d’années, la physionomie de l’Europe et de ses organisations s’est largement modifiée. Mais la fin du conflit majeur a libéré tout ce que la confrontation Est-Ouest maintenait latent par ailleurs. Le glacis communiste avait anesthésié les problèmes de fron- tières, d’identités et de minorités. Le pouvoir politique du « centralisme démocratique » garantissait de facto le statu quo. Et, conceptuellement, l’internationalisme prolétarien reléguait à la périphérie bourgeoise toute velléité nationaliste. L’euphorie de l’unification européenne n’allait dès lors pas durer. Des conflits d’un genre inédit nécessiteront la mobili- sation, puis la transformation, des organisations du continent pour y faire face. C’est à cette pertinente question que cet ouvrage se consacre sous plusieurs angles originaux. Dans leur contribution introductive, les directeurs scientifiques de la publication indiquent précisément l’étendue du spectre de l’analyse menée collectivement. Le conflit est abordé depuis la possibilité même de sa gestation jusqu’à la perspective de son évanescence transforma- trice. Et l’étude combine les approches politico-stratégiques, juridico- institutionnelles, socio-anthropologiques et même architecturales. Le lecteur devra d’emblée se reporter à cette présentation argumentée de l’ouvrage pour apprécier la diversité et l’unité des contributions mises sur le métier par la suite. Ces quelques propos liminaires n’ont dès lors d’autre objectif que celui de prendre...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.