Show Less

La guerre à Gaza, de l’analyse du discours médiatique à l’analyse politologique

L’Etat et les relations internationales en question- Préface de Dario Battistella

Series:

Grégory Piet, Sophie Wintgens and David Stans

Un an après la guerre à Gaza et l’opération israélienne « Plomb durci », il convient de tirer le bilan de cet événement international largement couvert par les médias. Si ceux-ci ont donné l’occasion aux opinions publiques de se forger leur propre lecture de l’événement, la presse écrite n’a-t-elle pas plus particulièrement travaillé à une vision spécifique de la compréhension et de la mise en perspective de cette guerre ou de ce conflit ?
Cet ouvrage propose deux éclairages complémentaires de la guerre à Gaza qui, confrontés l’un à l’autre, rejoignent une question épistémologique centrale en sciences sociales. Le premier plonge ses racines dans les Media Studies en exploitant un matériau de recherche (discours non-savants) issu de quatre quotidiens francophones ( Le Figaro, Le Monde, Le Soir et La Libre Belgique). Le deuxième consiste en une analyse politologique (discours savants) de certaines notions clés qui sont riches d’enseignements. L’imprécision inhérente aux concepts de « guerre », de « communauté internationale » ou encore de « diplomatie », par exemple, sera au cœur de ce second éclairage.
Dépassant la seule comparaison entre les discours non-savants et savants, cet ouvrage livre in fine une vision originale de l’implication des relations internationales et de l’Etat dans la résolution d’un conflit.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE III La chronologie de l’événement : analyse comparée 63

Extract

63 CHAPITRE III La chronologie de l’événement : analyse comparée Le traitement médiatique passé au crible Dans le prolongement de l’analyse par sujet, il convient à présent de prendre en considération les dossiers (sous-sujets), suivant la méthode Morin-Chartier. Pour chacun des neuf sujets identifiés, un certain nombre de dossiers récurrents ont été mis en exergue : ils marquent l’importance que le quotidien accorde à certains pans de l’information. Les dossiers visent ainsi à affiner l’analyse de l’information recueillie et, de surcroît, permettent de conforter ou d’infirmer les tendances déga- gées par les sujets. Systématiser le découpage des sujets en dossiers offre l’avantage de faire apparaître une information qui aurait été lissée, généralisée, voire tronquée, par une seule lecture réductrice des sujets. Le Tableau 2 détaille la répartition des dossiers et met en évidence la grande variabilité de leur nombre, à la fois par rapport à l’ensemble des sujets que de l’un à l’autre. S’agissant de rationaliser au maximum les dossiers, en respectant la logique propre à la méthode Morin-Chartier qui invite à ne pas multiplier cette catégorie, il apparaît que les sujets les plus abordés sont aussi les plus diversifiés. En d’autres termes, un sujet abondamment traité ne l’est pas systématiquement sous le même angle. Inversement, un sujet peu référencé dans les unités d’information comme l’« Autorité palestinienne » dégage malgré tout trois dossiers, ce qui se...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.