Show Less

Banque et bourgeoisies

La Société bordelaise de CIC (1880-2005)

Hubert Bonin

L’histoire particulière de la Société bordelaise de CIC, créée en 1880 et toujours active (au sein du groupe Crédit mutuel), permet de reconstituer l’évolution stratégique d’une grande banque régionale française.
Ses partenaires et ses clients sont les entreprises, avec quatre bases : la place de Bordeaux, les marchés européens pour les vins et les bois, les outre-mers (notamment africains et indochinois) et le grand Sud-Ouest. Ses compagnons de route sont les bourgeoisies girondines, pour leurs affaires et pour la gestion de leur fortune – avec leurs aléas.
Depuis les années 1960, l’évolution vers la banque de masse a changé la nature de la Société bordelaise, d’où la recomposition de son portefeuille stratégique et de son portefeuille de clients.
L’enracinement d’une banque dans la communauté d’intérêts de sa place est la clé de ce livre, mêlant histoire bancaire et histoire d’entreprise, à propos des stratégies, des savoir-faire, de l’organisation de firme.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PREMIÈRE PARTIE. L’ÉCLOSION D’UNE BANQUE LOCALE (1880-1900)

Extract

PREMIÈRE PARTIE L’ÉCLOSION D’UNE BANQUE LOCALE (1880-1900) L’histoire de la Société bordelaise de CIC n’est pas linéaire. Elle connaît des inflexions stratégiques que, souvent, l’environnement économique et financier impose ou suggère. La nature de la banque, l’art de pratiquer les métiers bancaires, la « culture » même de cette entreprise, sont plus ou moins élaborés au cours des deux premières décennies de l’histoire de cet établissement de crédit. Il fallait donc reconstituer quel « modèle économique » de banque les fondateurs de la maison ont souhaité dessi- ner et quels types de métiers bancaires ils envisageaient pour elle, puis comment les premiers animateurs de la bordelaise ont établi leurs mé- thodes, leurs marchés, leurs clientèles afin d’affirmer la compétitivité de cette Société bordelaise face aux maisons de banque familiales déjà robustes sur la Place et face à la concurrence émergente des grandes banques parisiennes. À l’échelle régionale aussi, les notions d’« esprit d’entreprise », de « stratégie », de « portefeuille d’activités straté- giques », de « portefeuille de savoir-faire » doivent être mobilisées pour comprendre la « nécessité historique » de la mise en œuvre de ce projet et le corpus de mentalités qui constituait le cadre socio-cognitif des initiatives des fondateurs. 33 CHAPITRE I /a naissanFe de Oa 6oFiptp EordeOaise de Frpdit Les amis de la jeune Société bordelaise vivent « sous les lambris do- rés » ! Tant de bonnes fées se penchent...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.