Show Less

Banque et bourgeoisies

La Société bordelaise de CIC (1880-2005)

Hubert Bonin

L’histoire particulière de la Société bordelaise de CIC, créée en 1880 et toujours active (au sein du groupe Crédit mutuel), permet de reconstituer l’évolution stratégique d’une grande banque régionale française.
Ses partenaires et ses clients sont les entreprises, avec quatre bases : la place de Bordeaux, les marchés européens pour les vins et les bois, les outre-mers (notamment africains et indochinois) et le grand Sud-Ouest. Ses compagnons de route sont les bourgeoisies girondines, pour leurs affaires et pour la gestion de leur fortune – avec leurs aléas.
Depuis les années 1960, l’évolution vers la banque de masse a changé la nature de la Société bordelaise, d’où la recomposition de son portefeuille stratégique et de son portefeuille de clients.
L’enracinement d’une banque dans la communauté d’intérêts de sa place est la clé de ce livre, mêlant histoire bancaire et histoire d’entreprise, à propos des stratégies, des savoir-faire, de l’organisation de firme.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

QUATRIÈME PARTIE. LA SOCIÉTÉ BORDELAISE RENOUE AVEC UNE EXPANSION MAÎTRISÉE (1991-2005)

Extract

315 4U$75,Ê0( 3$57,( /$ 62&,e7e %25'(/$,6( 5(12U( $9(& U1( (;3$16,21 0$Ì75,6e( Paradoxalement, la quinzaine d’années qui s’est écoulée au tournant du siècle a été marquée à la fois par des difficultés telles que le destin même de la Société bordelaise a été incertain pendant quelques tri- mestres, et par un renouveau spectaculaire qui a permis à la banque de vivre des années de remobilisation et de croissance. La « crise » vécue par la maison a certainement servi de levier à une bataille décisive pour changer le mode de fonctionnement de l’entreprise. Celle-ci a pu alors enclencher un nouveau cycle d’expansion, qui va la transformer vérita- blement en « banque du très grand Sud-Ouest ». Mais il faut avoir conscience que la capacité de résistance de la Société bordelaise et sa capacité à redevenir compétitive et rentable ont bénéficié de l’appui d’un groupe, celui du CIC, qui a permis une mutualisation des moyens techniques propice aux économies d’échelle. Le nouvel « esprit mai- son » et « l’esprit de groupe » sont allés de pair pour que la Société bordelaise puisse redevenir un acteur clé de l’économie et de l’épargne du très grand Sud-Ouest. 317 CHAPITRE XVII Une stratégie à la fois autonome et intégrée à celle d’un groupe national Le destin de la Société bordelaise repose évidemment sur son équipe de direction et sur ses...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.