Show Less

Transformations de l’éthique

De la phénoménologie radicale au pragmatisme social

Series:

Edited By M. Marc Maesschalck

Loin de n’être qu’un point de vue sur le monde ou une conviction bien pesée sur la vie bonne, l’éthique philosophique est devenue aujourd’hui une pratique sociale et professionnelle. Pour prendre la mesure de cette transformation, il faut non seulement revoir les présupposés théoriques hérités du rationalisme moderne, mais aussi élaborer une connaissance nouvelle capable d’évaluer les conséquences de ces pratiques de l’éthique en partant de leur ontogenèse sociale.
Entrant en dialogue avec les figures connues de l’éthique contemporaine, pour s’en distancer progressivement, de Habermas à Rorty, en passant par Rawls, Jonas et Ricœur, il s’agit dans le dialogue ainsi entrepris de lancer des ponts vers l’engagement éthique proprement dit et vers ses champs d’intervention sociale dans les relations intergroupes et dans les processus d’apprentissage collectif. De la phénoménologie radicale au pragmatisme social, la réflexion éthique est mise ici à l’épreuve de sa transformabilité comme mode d’intervention sociale.
L’hypothèse développée dans cet ouvrage est que c’est au contact de l’action collective et grâce à une approche génétique que la transformation de l’éthique parviendra à prendre toute sa mesure.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 1. Intervention éthique et décentrement dialogique En dialogue avec Georges Legault 191

Extract

191 CHAPITRE 1 Intervention éthique et décentrement dialogique En dialogue avec Georges Legault Le premier type de processus d’expérimentation éthique que nous allons envisager est celui du dialogisme. Nous le ferons en dialogue avec un praticien de l’éthique appliquée soucieux à la fois de la réfé- rence à ses pratiques et de la conceptualisation du processus d’inter- vention éthique mis à l’épreuve dans ses pratiques. De manière générale, on lira la réflexion sur son itinéraire comme un exemple concret du point de vue d’immanence que nous avons défini : la réflexion éthique de Georges Legault se construit en effet de manière interne à ses pra- tiques d’intervention en y demeurant attentif au processus collectif qui se joue en elle et cherche concrètement une solution durable, c’est-à-dire porteuse d’une nouvelle forme de vie. Si, comme nous avons tenté de l’établir, la genèse des apprentissages éthiques dépend de l’attention té- léologique au type du devenir commun qu’ils produisent par dissocia- tion et déstabilisation, cette attention doit être construite de manière immanente aux processus d’intervention eux-mêmes. Une première manière de procéder consiste à focaliser l’intervention sur la dissocia- tion des points de vue dans des processus favorisant la co-élaboration du sens. Ainsi, pour Legault, postuler l’intercompréhension à travers l’in- terlocution ou la co-construction du sens, c’est « faire en sorte » que la participation au dialogue devienne une expérience de d...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.