Show Less

Plurilinguisme et Avant-Gardes

Series:

Edited By Franca Bruera and Barbara Meazzi

Au cours des premières décennies du XX e siècle, les horizons littéraires et artistiques s’élargissent bien au-delà des frontières géographiques et culturelles de l’Europe. Les artistes et les écrivains en quête de nouvelles formes d’expression vont donner naissance à différents mouvements d’avant-garde conçus, entre autres, comme de véritables laboratoires d’expérimentations langagières.
Le plurilinguisme comme source intarissable de création, mouvement dialectique et caisse de résonance de la crise ontologique du langage qui se réclame, dès 1913, du « polyglottisme », est l’une des caractéristiques principales de ces avant-gardes.
Cet ouvrage rassemble des contributions qui approfondissent la question du plurilinguisme des arts et des lettres, en débordant du cadre de la babélisation. En effet, si dans la tour de Babel la compréhension était ardue et complexe, dans l’espace du plurilinguisme les « Tours de Babel changées en ponts » (pour reprendre les mots d’Apollinaire, figure emblématique de cet ouvrage) donneront lieu à une confusion féconde des langues et des langages.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Faites claquer vos langues : plurilinguisme et avant-gardes (Franca Bruera et Barbara Meazzi) 11

Extract

11 Faites claquer vos langues : plurilinguisme et avant-gardes Franca BRUERA et Barbara MEAZZI Università di Torino – Université de Savoie O la la ! Qui n’a pas sa Préface de Cromwell ? […]. Nous, faire une préface, baptiser un nouveau genre, lui mettre le grain de sel littéraire sur la langue ou sous la queue ? Non !1 En effet, cette préface n’entend pas « mettre le grain de sel littéraire sur la langue » du lecteur en lui faisant miroiter la possibilité de trouver, dans les pages qui suivent, une réponse univoque et définitive au sujet du plurilinguisme des avant-gardes. La question est complexe et extrê- mement hétérogène. Le plurilinguisme, au sens large, a fortement caractérisé les formes d’expression des avant-gardes des années 1910, 1920 et 1930, non seulement en Europe, mais aussi, et pour la première fois, bien au-delà de ses frontières géographiques et culturelles. Apollinaire, sous le signe duquel nous avons choisi de situer ce volume, se fait l’écho dans « La Victoire » de ce que Malespine appellera, en 1922, « la salade interna- tionale »2, à savoir les recherches sur l’élasticité du langage conçu en tant que nouveau réservoir de création : […] l’homme est à la recherche d’un nouveau langage Auquel le grammairien d’aucune langue n’aura rien à dire3 Car, si un coup de dés jamais n’abolira le hasard, les avant-gardes ont montré la voie à emprunter pour bouleverser le temps, l’espace et la poésie : 1 Laurent,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.