Show Less

Aspetti della cultura, della lingua e della letteratura italiana in Belgio

Studi in onore di Michel Bastiaensen

Series:

Edited By Marcello Barbato and Claudio Gigante

A partire dall’Antichità e fino ad oggi le storie degli uomini e dei territori che costituiscono attualmente il Belgio e l’Italia si sono ripetutamente intrecciate. Questo volume è dedicato a chi a tale intreccio ha dedicato una parte importante della sua attività scientifica e didattica. Gli scambi reciproci tra Italia e Belgio sono analizzati attraverso una serie di contributi originali che vanno dal basso medioevo all’età contemporanea e spaziano dalla storia della lingua a quella della letteratura, senza trascurare la storia delle società e delle istituzioni culturali, e i temi attuali di didattica e di politica culturale.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Mot de bienvenue Annick Englebert 11

Extract

11 Mot de bienvenue Annick ENGLEBERT Université Libre de Bruxelles Quand j’ai découvert, il y a quelques semaines, que cette journée d’hommage dont j’étais complice s’ouvrirait sur quelques mots des autorités académiques, j’étais loin d’imaginer que je serais sollicitée comme « autorité » pour prendre la parole. Il fallait vraiment que les circonstances me conduisent à orchestrer la filière d’études françaises et romanes pour que je sois amenée à m’exprimer devant une assemblée d’éminents italianistes, moi qui suis la honte des romanistes, incapable de m’exprimer dans une autre langue que le français (à moins de considérer l’ancien français comme n’étant pas du français, une question qui mérite débat). Je dois dire à ma décharge que si ma volonté d’apprendre l’italien est intacte, le parcours s’est révélé parsemé d’embuches qui dépassent l’imagination. Étant désormais réduite à une fréquentation sporadique des émissions culinaires diffusée sur la RAI, mon vocabulaire italien est aujourd’hui riche d’un grand nombre de noms de légumes, ce qui me sera peut-être d’une grande utilité dans la perspective de prochaines vacances romaines ou napolitaines, mais me laisse complètement dému- nie devant vous. Aussi, si vous le voulez bien, ne sera-ce pas en tant qu’« autorité académique », étiquette embarrassante, que je prendrai la parole devant vous, mais en tant que l’une des plus anciennes étudiantes de Michel encore présente en ces lieux. En...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.