Show Less

Aspetti della cultura, della lingua e della letteratura italiana in Belgio

Studi in onore di Michel Bastiaensen

Series:

Edited By Marcello Barbato and Claudio Gigante

A partire dall’Antichità e fino ad oggi le storie degli uomini e dei territori che costituiscono attualmente il Belgio e l’Italia si sono ripetutamente intrecciate. Questo volume è dedicato a chi a tale intreccio ha dedicato una parte importante della sua attività scientifica e didattica. Gli scambi reciproci tra Italia e Belgio sono analizzati attraverso una serie di contributi originali che vanno dal basso medioevo all’età contemporanea e spaziano dalla storia della lingua a quella della letteratura, senza trascurare la storia delle società e delle istituzioni culturali, e i temi attuali di didattica e di politica culturale.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Quelles langues pour les Italiens de Belgique ? Anne Morelli 153

Extract

153 Quelles langues pour les Italiens de Belgique ? Anne MORELLI Université Libre de Bruxelles Le mélange des langues n’est pas un phénomène neuf puisque dans ce même volume Marcello Barbato nous parle de l’histoire linguistique bigarrée de la famille Cassina établie dans nos régions au XVIe- XVIIe siècle et dont l’italien (ou plutôt le toscan) se teinte progressive- ment des langues locales avec lesquelles elle est en contact (français et espagnol essentiellement). Je tenterai ici – sans être linguiste – d’éclairer le même phénomène pour les Italiens présents en Belgique dans la deuxième moitié du XXe siècle mais en commençant par distinguer sources écrites et parlées. Les sources écrites de la langue des Italo-belges Nous avons des échantillons de correspondance privée insuffisants pour former un corpus représentatif sur lequel travailler. Les archives familiales des émigrés économiques sont minces et les lettres échangées étaient d’ailleurs rares et passaient souvent par des intermédiaires lettrés qui les rédigeaient (prêtres, instituteurs…). Elles ne sont ainsi guère représentatives. Nous devons donc nous concentrer sur les écrits publiés (poésies, nouvelles, romans…), qui peuvent être l’œuvre d’auteurs d’extraction populaire ou non, mais qui procèdent forcément d’une langue homogène (tout au plus teintée de quelques éléments exogènes), condition première pour pouvoir être accessible à une catégorie de lecteurs. Si on se concentre...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.