Show Less

Ville, environnement et transactions démocratiques

Hommage au Professeur Maurice Blanc

Series:

Edited By Philippe Hamman and Jean-Yves Causer

Dans la vie quotidienne, de nombreuses activités nécessitent des échanges, des négociations ou des transactions. Parce que les sciences sociales négligeaient l’importance de ces actes courants, leur dimension conflictuelle était perçue comme irrationnelle, nuisible ou pathologique. Le concept de transaction sociale, au cœur de l’ouvrage, comble ce manque. Cet ouvrage rend hommage au sociologue de la transaction sociale, Maurice Blanc, ainsi qu’à ses prédécesseurs : Jean Remy et Liliane Voyé.
Ce volume analyse trois niveaux de concessions rCe volume analyse trois niveaux de concessions réciproques, ou de transactions. D’abord, celles entre individus et groupes sociaux qui cohabitent dans un même espace, avec leurs cultures et leurs modes de vie : agriculteurs et chasseurs, Roms et habitants de la banlieue, etc. Ces transactions permettent de sortir du conflit entre « bons » et « mauvais » voisins. Ensuite, les transactions entre gouvernants et gouvernés, quelquefois avec la médiation d’intervenants sociaux. Enfin, dans les coalitions au pouvoir, municipales ou associatives, les transactions qui débouchent sur des compromis pratiques, malgré les désaccords sur les valeurs. Sans transactions sociales, la démocratie et le développement durable restent des coquilles vides.
Chez le même éditeur, un autre volume se concentre sur les transactions dans les champs du travail et de la formation.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

POSTFACE Espaces et transactions sociales Maurice Blanc 273

Extract

273 POSTFACE Espaces et transactions sociales Maurice BLANC Professeur émérite de sociologie, Université de Strasbourg CRESS, EA 1334 Mes collègues et amis du Centre d’étude et de recherche en Sciences Sociales (CRESS, Université de Strasbourg), de l’Association interna- tionale des sociologues de langue française (AISLF) et d’ailleurs m’ont fait un merveilleux cadeau à l’occasion de mon passage à l’éméritat1 : ils ont organisé un colloque international à Strasbourg, en janvier 2009 : « Reconnaissance, Reliance et Transactions ». Ce colloque m’a permis de revoir de nombreux amis, français et étrangers, venant d’Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne, Italie, Québec, Suisse, etc. J’ai pu aussi rencontrer de nouveaux chercheurs qui s’intéressent à la transaction sociale. Au-delà de la convivialité, ce colloque a été un moment d’échanges scientifiques intenses sur la pertinence de l’approche par la transaction sociale. Sociologue urbain, j’ai beaucoup étudié les transformations de la ville en France, en Allemagne et en Europe. Ces transformations sont complexes. Elles impliquent une multiplicité d’acteurs et, même lors- qu’il y a apparence de débat public, les décisions importantes sont souvent prises dans les coulisses. C’est pourquoi je me suis approprié le concept de transaction sociale élaboré par Jean Remy, Liliane Voyé et Émile Servais (1978), pour l’appliquer moi aussi à la ville et à la démo- cratie. Le présent ouvrage fait le point sur l’état des travaux et des réflexions dans ces domaines. 1 Dans le langage codé du petit monde universitaire, un professeur émérite est un retrait...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.