Show Less

Georges Pompidou et la culture

Series:

Élisa Capdevila and Jean-François Sirinelli

En 1959, la création du ministère des Affaires culturelles transforme de façon durable le champ de la politique culturelle en France.
Premier ministre puis président de la République passionné d’art et de culture, Georges Pompidou suit avec attention la politique menée par les ministres qui se succèdent à ce poste. Son nom reste attaché à deux projets culturels importants du début des années 1970, l’organisation d’une exposition bilan de l’art contemporain au Grand Palais et le Centre Beaubourg d’art contemporain. Dans les deux cas, le but, assigné par le Président, est identique : renforcer la place de la France et de Paris sur la scène artistique internationale.
Les documents d’archives sélectionnés pour le présent ouvrage éclairent un aspect essentiel de la personnalité de l’ancien Président, son goût de la culture classique tout autant que sa passion affichée pour l’art de son époque. Ils permettent de mieux apprécier son engagement en matière de politique culturelle et de mesurer la portée de ses interventions dans un champ que certains critiques dénonceront comme nouveau « domaine réservé » du Président.
Les documents, classés de façon thématique et chronologique, et accompagnés de commentaires et d’annexes, comprennent des notes issues des archives de la Présidence, des témoignages d’anciens collaborateurs ainsi que les principaux écrits, discours ou entretiens de Georges Pompidou.
Cet ouvrage relate ainsi une période cruciale de l’histoire culturelle de la France, où se redéfinit, non sans débat, l’action publique dans le domaine des arts et de la culture.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PREMIÈRE PARTIE. GEORGES POMPIDOU, HOMME DE CULTURE

Extract

PREMIÈRE PARTIE GEORGES POMPIDOU, HOMME DE CULTURE 21 CHAPITRE 1 Entre classicisme et modernité : une culture d’élite ouverte sur son époque Fils d’enseignants devenu normalien et agrégé de Lettres, Georges Pompidou est l’héritier d’une culture classique et hu- maniste, pour laquelle il conserve un intérêt profond tout au long de sa carrière. Cette formation classique va cependant de pair avec un goût, affirmé dès ses années d’études, pour des formes d’art plus avant-gardistes, notamment dans le domaine des arts visuels1. I. Un homme de culture et de formation classiques Georges Pompidou réalise une anthologie de la poésie fran- çaise alors qu’il travaille à la Banque Rothschild. Plusieurs té- moins ont confirmé cette « passion de la poésie » conservée par l’ancien normalien, après avoir abandonné la carrière universi- taire2. * Anthologie de la poésie française Extraits de l’introduction par Georges Pompidou3 Pourquoi entreprendre une nouvelle anthologie de la poésie française sinon, d’abord, pour soi-même ? La passion de la poésie, dont on me prédisait lorsque j’étais enfant qu’elle passerait, a persisté au-delà « du milieu du chemin de la vie ». À cet âge où chacun est tenté de faire le 1 Ces thèmes ont fait l’objet de deux colloques. Voir Philippe Tétart (dir.), Georges Pompidou, homme de culture, Paris, Éditions du Centre Georges Pompidou, 1995, 153 p. ; Jean-Claude Groshens et Jean-François Sirinelli (dir.), Culture et action chez Georges...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.