Show Less

Nations en quête de reconnaissance

Regards croisés Québec-Catalogne

Series:

Edited By Alain-G. Gagnon and Ferran Requejo

La construction de démocraties de plus en plus complexes en termes nationaux et culturels constitue un des défis majeurs que doivent relever les démocraties libérales. Celles-ci se voient sans cesse remises en question sur les plans politique et constitutionnel par les nations minoritaires qui les façonnent. Tiraillées entre des impératifs de stabilité et de justice, les nations majoritaires et minoritaires misent sur des modèles de pluralisme national concurrents. La Catalogne et le Québec sont à cet égard des exemples paradigmatiques.
Le présent ouvrage explore les parcours historiques et les défis que doivent relever la Catalogne et le Québec : deux nations qui ne disposent pas encore de tous les outils nécessaires à leur pleine émancipation nationale et qui, conséquemment, exigent de leur État multinational respectif une pleine reconnaissance et un juste accommodement de leur personnalité nationale distincte.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Le Québec et la Catalogne : une certaine complicité Benoît Pelletier 9

Extract

9 Le Québec et la Catalogne : une certaine complicité Benoît PELLETIER Professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa et ancien ministre du gouvernement du Québec Du point de vue sociologique ou politique, la nation est un groupe d’hommes et de femmes auxquels on suppose une origine ou une his- toire commune. Ce groupe humain se caractérise par la conscience qu’il a de son unité et de son unicité sur le plan social, ainsi que par sa solida- rité. Du reste, ce groupe constitue une communauté singulière, établie sur un ou plusieurs territoires définis, personnifiée par diverses institu- tions et soudée par des liens très étroits entre ses membres. Du point de vue juridique maintenant, la nation est une réalité constituée par l’ensemble des individus formant un État, mais distincte de ceux-ci et au surplus détentrice de la souveraineté. La nation sur le plan juridique peut donc désigner soit un État tout court, soit un État-nation, soit un État plurinational, c’est selon. À la lumière de cette définition, il ressort indiscutablement que le Québec et la Catalogne forment des nations sur le plan sociologique ou politique. On y trouve un groupe humain partageant un territoire, une culture, une tradition juridique, une langue, etc. Surtout, ce groupe rêve d’un avenir qui lui soit propre. Le Québec et la Catalogne sont, a-t-on coutume de dire, des nations sans États, des nations non étatiques ou...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.