Show Less

Nations en quête de reconnaissance

Regards croisés Québec-Catalogne

Series:

Edited By Alain-G. Gagnon and Ferran Requejo

La construction de démocraties de plus en plus complexes en termes nationaux et culturels constitue un des défis majeurs que doivent relever les démocraties libérales. Celles-ci se voient sans cesse remises en question sur les plans politique et constitutionnel par les nations minoritaires qui les façonnent. Tiraillées entre des impératifs de stabilité et de justice, les nations majoritaires et minoritaires misent sur des modèles de pluralisme national concurrents. La Catalogne et le Québec sont à cet égard des exemples paradigmatiques.
Le présent ouvrage explore les parcours historiques et les défis que doivent relever la Catalogne et le Québec : deux nations qui ne disposent pas encore de tous les outils nécessaires à leur pleine émancipation nationale et qui, conséquemment, exigent de leur État multinational respectif une pleine reconnaissance et un juste accommodement de leur personnalité nationale distincte.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PREMIÈRE PARTIETHÉORIE POLITIQUE

Extract

PREMIÈRE PARTIE THÉORIE POLITIQUE 31 CHAPITRE 1 Kant, Hegel et les démocraties plurinationales Ferran REQUEJO Professeur titulaire au département de science politique et directeur du Groupe de recherche en théorie politique de l’Université Pompeu Fabra (Barcelone) Chaque tradition politique crée ses propres codes légitimant, ses concepts, ses objectifs, ses valeurs. Aujourd’hui, nous savons que les valeurs libérales-démocratiques et leurs principes organisateurs peuvent faire l’objet d’interprétations multiples. Au cours des dernières années, l’idée a fait son chemin que pour obtenir un « accommodement démo- cratique juste et stable » au sein des sociétés plurinationales, il fallait procéder à une interprétation pluraliste des valeurs, des objectifs et des principes institutionnels des démocraties libérales et du fédéralisme, en accord avec les caractéristiques concrètes des sociétés en question. Dans le cas contraire, le langage ostentatoire à vocation universaliste des « droits individuels » et de « l’État de droit » cachera, dans les faits, des démocraties et des accords fédéraux très biaisés quant aux normes, tout en étant institutionnellement favorables aux particularismes des majori- tés nationales. Pour reprendre les termes de Kant et de Berlin, il s’agira de démocraties et d’États de droit pensés, instaurés et réalisés en termes trop « droits » en ce qui a trait à la régulation des différents types de pluralisme qui y coexistent.1 Ce chapitre analyse l’importance de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.