Show Less

Le traitement de l’article en français depuis 1980

Series:

Audrey Roig

Expédition à la fois scientifique, chronologique et géographique, cet ouvrage tente de faire le point sur les natures, les fonctions et les valeurs couramment assignées à l’article, perçu tantôt comme un apport, tantôt comme un support du nom, et ce depuis 1980, date qui marque un tournant symbolique en grammaire.
De loin la plus empruntée, la voie de l’article-apport nominal est remarquée dans chacune des cinq écoles linguistiques sélectionnées (la grammaire scolaire, la linguistique énonciative, la psychomécanique du langage, la linguistique cognitive et quelques-unes des grammaires formelles). La deuxième tendance, d’essor tardif, ne parait être adoptée aujourd’hui encore que par certaines grammaires de constituants et quelques psychosystématiciens. Les conceptions de l’article sont donc multiples, et les discours sont hétérogènes en cette aube du XXI e siècle. Cet ouvrage dresse ainsi le bilan des recherches et retrace les théories contemporaines, souvent hétérogènes, sur l’article en français.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

TROISIÈME PARTIEL’ARTICLE APRÈS 1980 : SUPPORT DU NOM

Extract

TROISIÈME PARTIE L’ARTICLE APRÈS 1980 : SUPPORT DU NOM 189 CHAPITRE 1 Grammaires formelles I. Du Noun phrase au Determiner phrase A. Naissance de la Determiner Phrase Hypothesis Antinomique par rapport à l’ensemble des grammaires d’unification observées supra, la théorie d’un déterminant tête de syntagme prit progressivement consistance à la fin des années 1980 pour finalement s’imposer en 1987. La publication, cette année-là, de la thèse d’Abney1 annonça une révolution dans le traitement du déterminant en grammaires formelles. Après avoir mené conjointement deux activités, l’une de synthèse2, l’autre de recherches en syntaxe générative au Massachusetts Institute of Technology (MIT) – l’école à laquelle il se rattache –, Abney plaida en faveur d’un déterminant remplissant la fonction de tête au sein d’un syntagme qui dominerait le NP. Ce n’était pas là, semble-t-il, le but premier du linguiste lorsqu’il entama son étude. En commençant, en effet, Abney ambitionnait de démontrer qu’une prédication opère dans les structures gérondives anglaises du type « Mary’s picture », ce que contestaient Williams (1980) et Rothstein (1983). Très vite, cependant, son parcours l’amena à repenser la place du déterminant au sein du NP, envisagé jusqu’alors comme le spécifieur du nom. Reconnaissant des similitudes comportementales avec la proposition et le déterminant, Abney va défendre les hypothèses qu’un élément fonctionnel peut gouverner un syntagme3 et que cet élément, en 1 ABNEY Steven, The English...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.