Show Less

Le rôle de l’économie sociale dans les dynamiques socioéconomiques locales

Des concepts aux initiatives d’innovation sociale à l’échelle des quartiers en Europe et à Roubaix, France

Series:

Oana Ailenei

Cet ouvrage questionne le rôle de l’économie sociale dans les dynamiques d’inclusion et d’innovation sociales et de développement local. L’approche proposée s’articule tant au niveau théorique (avec une remise en perspective de concepts tels que l’économie sociale, le capital social, la gouvernance locale, l’exclusion sociale, le développement local et l’innovation sociale) qu’empirique (comprenant des études de cas en Belgique, en Italie, en France et au Royaume-Uni). Elle s’appuie notamment sur une enquête de terrain menée dans un des quartiers défavorisés de Roubaix, ancienne ville industrielle du Nord de la France, qui nous apporte une connaissance concrète du contexte historique et socioéconomique, ainsi que des dynamiques locales de développement.
Ainsi analysé, l’éventail très large d’initiatives, de formes organisationnelles et de modes innovants de coordination met en évidence le rôle spécifique de l’économie sociale entre le marché concurrentiel et l’administration publique. L’économie sociale représente en effet un potentiel important dans la lutte contre l’exclusion sociale en conciliant les objectifs d’emploi, de formation et de revenus pour tous, y compris les personnes vulnérables.
Au-delà de la plus-value sociétale apportée par l’inclusion des usagers à la production des services et par la « responsabilisation sociale » des entreprises, l’économie sociale peut aussi déboucher sur un modèle alternatif de développement grâce à son système entrepreneurial spécifique basé sur des valeurs telles que l’éthique, la solidarité, la réciprocité et le développement socioéconomique durable.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Bibliographie 297

Extract

297 Bibliographie Adler, P., Kwon, S.-W. (1999), « Social capital : the good, the bad, and the ugly », Research Paper, Department of management and organization, Uni- versity of Southern California, Los Angeles. Adler, P., Kwon, S.-W. (2002), « Social capital : prospects for a new concept », Academy of Management Review, vol. 27, n° 1, pp. 17-40. Agence Lille Métropole de développement et d’urbanisme, « Lille Métropole dans tous ses états 1990-2000 ». Alentour, Rapports d’activité 1999, 2000, 2001, 2002. Alentour, « Entre projet et réalité, où en est Alentour ? », document interne. Aménagement, « La métropole lilloise réhabilite ses courées », n° 5105, 28 sep- tembre 2001. Amin, S. (1970), L’accumulation à l’échelle mondiale, critique de la théorie du sous-développement, IFAN, Paris : Anthropos. Amin, A., Cameron, A., Hudson, R. (1999), « Welfare as work ? The potential of the UK social economy », Environment and Planning A, 31, pp. 2033- 2051. Amin, A., Cameron, A., Hudson, R. (2003), « The alterity of the social econo- my », in R. Le, A. Leyshon, C. Williams (eds.), Alternative Economic Spac- es, pp. 27-54. London : Sage. Angeon, V., Callois, J.-M. (2004), « De l’importance des facteurs sociaux dans le développement », Premières journées du développement du GRES, « Le concept de développement en débat », Université de Montesquieu – Bor- deaux IV, 16-17 septembre. ANPE (2000), Les chômeurs et le chômage. Une enquête exploratoire, Obser- vatoire de l’ANPE. Archambault, E. (2003), « L’associatif crée des emplois », Libération, 6 octobre. Archambault, E., Kaminski, Ph....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.