Show Less

Les horizons de la politique extérieure française

Stratégie diplomatique et militaire dans les régions périphériques et les espaces seconds (XVIe-XXe siècles)

Series:

Edited By Frédéric Dessberg and Éric Schnakenbourg

La question de la politique française dans les périphéries de l’Europe, qui s’étendent de l’Irlande à la Méditerranée occidentale en passant par la Baltique et le Bosphore, implique une réflexion sur la hiérarchisation des priorités diplomatiques et militaires. Dans cet ensemble de régions situé au-delà de son voisinage, la France a des intérêts à défendre. Elle doit pour cela disposer de moyens d’information suffisants pour comprendre des crises lointaines et adapter sa stratégie globale. De là découle le choix d’alliances, de médiations diplomatiques ou d’interventions militaires dans des espaces qui sont la scène de rivalités impliquant aussi bien les puissances régionales que les grands États européens.
Les contributions réunies dans cet ouvrage constituent une analyse nouvelle des moyens utilisés par la France, sur une période de cinq siècles, pour contribuer à son rayonnement et à sa sécurité. À travers l’étude de cas précis et d’analyses transversales, elles dressent un panorama des orientations diplomatiques et de l’emploi de la force militaire dans des espaces lointains où toute action est incertaine, voire périlleuse.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

DEUXIÈME PARTIEINTERVENIR : DIPLOMATIE ET ENGAGEMENTS MILITAIRES

Extract

DEUXIÈME PARTIE INTERVENIR DIPLOMATIE ET ENGAGEMENTS MILITAIRES 225 L’intervention militaire des Français à Candie en 1669 : une guerra « in maschera » Özkan BARDAKÇI Université de Nancy II Obligés de chercher de nouveaux alliés par sa rivalité avec la Maison d’Autriche, les rois de France ouvrent des horizons inédits à la diploma- tie française. La manifestation la plus connue reste l’alliance avec l’Empire ottoman en 15361. Toutefois l’histoire des relations franco- ottomanes est loin d’être linéaire d’Henri IV à Louis XIV puisqu’elle présente plusieurs facettes : diplomatique, économique, religieuse et culturelle2. La monarchie française adopte vis-à-vis de l’Empire ottoman deux politiques : la première officielle dictée par la raison d’État et la seconde secrète, cachée, exprimée par des diplomates, des commerçants, des militaires et des religieux à peine autorisée. Cette attitude contradic- toire de la France se manifeste, d’une part, par des professions de foi amicales, par des relations commerciales et culturelles et, d’autre part, par la participation plus ou clandestine des troupes françaises aux côtés des puissances européennes en guerre avec l’Empire du Grand Turc. Ainsi cette politique permet de développer au cours des XVIe et XVIIe siècles toute une littérature de circonstances allant de simples ouvrages (journaux, pamphlets, poèmes) aux projets de croisades. Cette littérature prophétique, bien étudiée par Géraud Poumarède3 entre autre, 1 Terlinden Charles, « Les préparatifs de l’expédition au...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.