Show Less

Manger en Europe

Patrimoines, échanges, identités

Series:

Edited By Antonella Campanini, Peter Scholliers and Jean-Pierre Williot

Si les institutions communautaires de l’Europe permettent aujourd’hui d’identifier un espace politique et économique, qu’en est-il du sentiment d’appartenance des Européens à une civilisation partagée ? En dépit de nombreux traits d’union, leurs identités et leurs cultures matérielles demeurent multiples.
Ce premier livre de la collection « L’Europe alimentaire » s’inscrit dans une dynamique croissante de l’intérêt porté par des publics divers et nombreux aux pratiques de l’alimentation. Il réunit les positions de spécialistes des cultures alimentaires sur la notion, très complexe à définir, des identités alimentaires. Cet ouvrage croise l’analyse de l’anthropologie et de l’histoire pour présenter la formation des patrimoines gastronomiques, les processus d’échanges culinaires et l’émergence, à différentes époques et dans plusieurs pays de recettes, de produits ou de manières de manger. Il s’en dégage que les Européens ont su à la fois développer des traditions locales très marquées et faire confluer leurs goûts par la circulation des marchandises, des hommes et des idées.
La stratégie contemporaine, et capitale pour l’Europe, de valorisation par la qualité de ses produits considérés comme typiques, trouve dans ce récit les sources originelles d’un patrimoine commun aux Européens.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

DEUXIÈME PARTIEÉCHANGES

Extract

DEUXIÈME PARTIE ÉCHANGES 115 La construction de la cuisine espagnole par les livres de recettes María Ángeles PÉREZ SAMPER Universitat de Barcelona (Espagne) La cuisine espagnole est une construction très complexe, du point de vue de l’espace et du temps. Le territoire péninsulaire, structuré par la présence de Rome, puis celle des Wisigoths, celle des différents royaumes ibériques médiévaux, celle de la monarchie espagnole des siècles modernes, incluant de nombreux peuples et cultures jusqu’à la période contemporaine, a produit un long et complexe processus d’intégration et de consolidation. Celui-ci a contribué à définir ce qu’est la cuisine espagnole avec, au cours du temps, de multiples échanges et influences entre la haute gastronomie et la cuisine populaire et tradition- nelle des différents territoires, territoires qui ont chacun entretenu des relations très différentes avec l’étranger1. Le processus implique une longue histoire, associant l’alimentation locale avec les principaux apports de la Grèce et surtout de Rome puis du monde germanique. C’est le substrat sur lequel depuis le Moyen Âge s’est construite une cuisine dotée d’une véritable identité. Dans le contexte médiéval de la péninsule, la relation entre trois grandes tradi- tions culinaires a été fondamentale : l’une inspirée du christianisme, une autre de l’islam et la troisième du judaïsme. L’influence de la civilisa- tion islamique, à la fois sur la quantité et sur la qualité des nouveaux produits, comme...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.