Show Less

Lisa

Recherche éthique / Préface : Marcel Voisin / Traduction et adaptation : Nicole Decostre

Matthew Lipman and Ann Margaret Sharp

« Cultivons notre jardin ! » écrivait Voltaire. Notre jardin éthique en particulier, car l’éthique s’invite au cœur de notre vie quotidienne comme dans les grands problèmes de l’Humanité, en tous temps, en tous lieux, en toutes circonstances.
La méthode ici exposée cherche à donner des pistes d’interrogation et de travail sur la recherche éthique. Sous la forme d’un manuel, cet ouvrage donne les clés nécessaires pour appréhender toute problématique éducative, en famille comme à l’école, au travail comme dans les loisirs.
On trouvera une illustration de la recherche éthique à travers le roman Lisa, édité en parallèle chez PIE Peter Lang, qui rend compte des aventures d’une jeune adolescente curieuse et volontaire.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface (Marcel Voisin) 13

Extract

13 Préface C’est donc l’éducation qui constitue le talent spécifique de l’homme. (Érasme) La vraie morale se moque de la morale. (Pascal) Il faut non seulement avoir de l’esprit, mais l’avoir exercé dès le berceau pour être capable de raisonnement. (Mme de Charrières, 1740-1805) L’éthique au cœur de l’humain L’éthique, questionnement moral constant, est certainement le domaine le plus nécessaire à la vie humaine, une fois assurée la survie matérielle. On peut vivre en ignorant tout de la physique, reine des sciences ; on peut sûrement vivre à l’écart des technologies sophistiquées ; on peut même ignorer l’histoire de l’humanité et jouir du présent. Mais personne ne peut survivre sans insertion dans une société, ni aucune société sans une forme de lien social. Même une bande, même une mafia exigent un minimum de règles baptisées morales, relevant le plus souvent d’une forme, parfois contestable, de solidarité et de loyauté. L’éthique est donc une clé de la vie qui ouvre sur le politique – la possibilité d’une organisation démocratique en particulier – sur tous les aspects de la vie culturelle et sociale, sur tout projet de civilisation.1 Elle constitue sans doute le domaine philoso- phique dont la portée pratique est la plus générale et dont les conséquences peuvent devenir les plus importantes. D’autant que, au contraire des croyances naïves, rien n’est donné, rien n’est définitif, tout, comme...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.