Show Less

John Law

Économiste et homme d’État

Series:

Antoin E. Murphy

Antoin E. Murphy nous livre ici la biographie intellectuelle d’une des personnalités les plus fascinantes de l’Europe de l’Ancien Régime, John Law (1671-1729). John Law chercha fortune à Londres, dont il s’enfuit en 1695. On le retrouve ensuite aux plus belles tables de jeu de l’Europe. Tout autre que lui se serait satisfait de cette vie de luxe et d’oisiveté, mais John Law avait une vision. Il croyait que l’économie basée sur les pièces d’or et d’argent allait irrémédiablement s’effacer devant un monde nouveau où les billets émis par les banques et les papiers de crédit seraient désormais la seule monnaie en circulation.
Cette vision, il voulut tout d’abord la partager avec le parlement écossais, sans succès. Il la proposa ensuite au duc de Savoie, puis une première fois au roi de France, en vain. La mort de ce dernier, en 1715, et la situation financière exécrable dans laquelle il laissait la France allait toutefois offrir à Law une nouvelle opportunité. Avec l’amitié et la confiance de Philippe d’Orléans, le Régent, John Law bâtit son système qui allait révolutionner son époque en créant une nouvelle monnaie et en provoquant le premier boom et krach boursiers en Europe.
En resituant l’homme dans le contexte de son époque, en expliquant ses théories économiques au regard de celles de notre temps, Antoin E. Murphy nous invite à redécouvrir cet auteur essentiel pour comprendre l’origine et les risques des instruments financiers modernes.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE IX - La conception du Système 151

Extract

CHAPITRE IX La conception du Syst&ne La p&iode 1694-1712 est caract&is& par une veritable « lUvolution financiCre ». La Banque d'Angleterre fut cre en 1694, la nouvelle Compagnie des Indes orientales, constitu& en 1698, fusionna partielle- ment avec l'ancienne compagnie devenant « The United Company of Merchants trading to the East Indies » (La compagnie unifi& des mar- chands commerpnt avec les Indes orientales). Elles fusionneront compl& tement en 1709, et la Compagnie des Mers du Sud fut &ablie en 1711.1 A cette epoque egulement, des compagnies d'assurance virent le jour en Angleterre et un grand nombre de projets de banque fonci&.e, dont celui de Law, furent prsents. Enfin, en France, un nouveau genre de mon- naie, les « billets de monnaie », apparut en 1701 afin de financer le Trsor royal. Les guerres qui se sont succ&l&s durant cette p&iode avaient pouss les gouvernements ä innover au plan financier. Sortant tout juste d'une guerre qui avait dure de 1689 ä 1697, l'Angleterre et la France &aient de nouveau oppos&s lors de la longue et coüteuse Guerre de Succession d'Espagne qui dura de 1702 ä 1713. Comme ces conflits s'&endaient sur tout le continent europ&n, le financement des troupes en campagne ä Ntranger saignaient ä blanc les finances des Etats : leurs emprunts augmentaient et compromettaient leur stabilite economique et politique. Les economies des nations en guerre avaient donc besoin d'un nouveau type de monnaie pour suppl&r la baisse de l'offre de monnaie m&allique et les gouvernements des differentes...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.