Show Less

La gestion du personnel au Crédit lyonnais de 1863 à 1939

Une fonction en devenir (genèse, maturation et rationalisation)

Series:

Cécile Omnès

En créant le Crédit lyonnais en 1863, Henri Germain lance le mouvement des grandes banques de dépôts. De petite banque régionale, sorte de start up bancaire, l’établissement grandit rapidement pour atteindre les dimensions d’une firme multinationale dès 1914. De 41 personnes en 1863, les effectifs dépassent les 22 000 en 1939. Dès lors, plusieurs questions se posent : comment le recrutement évolue-t-il du milieu du Second Empire à la veille de la Seconde Guerre mondiale ? Quelles sont les structures mises en place pour administrer une telle masse salariale ? Dans quelle mesure l’éthique des affaires guide-t-elle les choix des politiques de personnel ? Comment l’identité des employés de banque évolue-t-elle ? Quelles sont les réponses apportées aux défis que sont l’inflation des années 1920 et la grève de 1925 ? Quelles sont les limites de la rationalisation ?
Si l’histoire des banques constitue un secteur particulièrement dynamique de l’histoire des entreprises, elle ne s’était jusqu’ici jamais interrogée sur la gestion du personnel. C’est désormais chose faite avec cet ouvrage de Cécile Omnès qui fait entrer les employés du Crédit lyonnais dans le vaste champ de l’histoire sociale.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion générale 411

Extract

Conclusion g&i&ale Etudi& ä travers le prisme de plusieurs variables, la gestion du per- sonnel au Cr&lit lyonnais entre 1863 et 1939 a permis de mettre en vidence deux grandes evolutions et d'identifier une corrlation entre deux types d'innovations. La premire grande evolution traduit l'adaptation des processus ä des contraintes essentiellement internes li&s au changement de dimension de l'entreprise. Entre 1863 et 1913, le Cr&lit lyonnais est passe du statut de petite entreprise regionale ä celui d'entreprise de dimension nationale et mondiale, tant par le produit net bancaire que par les effectifs. Les critres de recrutement se sont adapts ä cette transformation : alors qu'entre 1863 et 1885, l'exp&ience professionnelle, la « tenue » et « Nducation » plus que le niveau d'instruction, les recommandations et l'origine sociale priment, de nouveaux critres apparaissent entre 1886 et 1914 sous l'effet d'une &mocratisation du recrutement, invitable des lors que ce dernier devient massif. ParallMement ä la dmocratisation de l'enseignement, les critres de « tenue » et « d'&1ucation » sont rempla- cs par le niveau d'instruction. D'autres critres traditionnels en revan- che, comme les recommandations et la connaissance du milieu social du candidat, subsistent mais sont utilises ä des Eins diffrentes. D&ormais, il ne s'agit plus tant de mettre la main sur les disponibilits financi&es et les .1- seaux sociaux de notables dont les fils par ailleurs embrassent de moins en moins la carri&e bancaire que de s'assurer, devant la multipli- cation des d&ournements de fonds et face aux tentatives de corruption dont le personnel est...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.