Show Less

Liban-Syrie : inextricables destins ?

Étude des relations libano-syriennes de 1998 à 2006

Series:

Elisabeth Meur

Malgré un sentiment profond d’affinité, les relations libanosyriennes sont, dès l’origine, altérées par des aspirations antagonistes. À travers l’étude de la période charnière entre la fin de l’occupation israélienne en 2000 et le retrait des troupes syriennes du Liban en 2005, ce livre rend compte des multiples enjeux des interactions entre les deux pays arabes.
Le tissu conflictuel qui lie Beyrouth à Damas est analysé à la lumière des perceptions des acteurs politiques et médiatiques grâce à des entretiens menés au pays du Cèdre. Ces données s’inscrivent dans une grille d’analyse à la fois historique et politique.
La puissance et l’intérêt national offrent deux clés de lecture originales qui illustrent l’imbrication des niveaux, depuis la lutte de personnalités au cœur du pouvoir aux enjeux politiques internationaux en passant par les intérêts régionaux. Cet ouvrage apporte un éclairage critique et nuancé sur les questions essentielles qui structurent les relations libanosyriennes.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PREMIÈRE PARTIE ORIGINES L’ÉMERGENCE D’UN CONTEXTE ANTAGONIQUE

Extract

21 CHAPITRE I Des visions discordantes L’importance de l’adhésion à une vision historique commune a été maintes fois démontrée et son utilité dans les processus de réconciliation post-conflit ne fait plus de doute. Pourtant, au pays du Cèdre, celle-ci fait cruellement défaut. Lors des entretiens menés au Liban, nombreux sont les interlocuteurs ayant exprimé la nécessité de comprendre l’origine historique des deux États afin de saisir leurs relations actuelles. Un professeur de l’Institut des sciences politiques à l’Université Saint- Joseph de Beyrouth fit remarquer « que l’on ne peut se limiter à une période de temps dans l’étude des relations libano-syriennes »1. La manière d’énoncer cette histoire est révélatrice de choix, cons- cients ou non, démontrant la diversité d’interprétation et les différentes orientations prises par l’Histoire « commune ». Ces visions historiques ne sont pas déconnectées de la formulation présente de certaines poli- tiques. En effet, la manière de percevoir les événements passés oriente incontestablement la manière dont l’avenir est projeté et construit. Même si cela déborde du cadre strict de la temporalité définie (1998- 2006), il est important de rendre compte ici de ces différentes interpréta- tions de l’Histoire en tant qu’élément de compréhension de la relation libano-syrienne. Alors qu’un consensus réunit diverses personnalités po- litiques autour de la nécessité d’inscrire la relation libano-syrienne dans son contexte historique, les r...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.