Show Less

Relire Madeleine Bourdouxhe

Regards croisés sur son œuvre littéraire

Series:

Edited By Cécile Kovacshasy and Christiane Solte-Gresser

Si l’œuvre littéraire de Madeleine Bourdouxhe (1906-1996) a laissé une trace discrète dans l’histoire de la littérature, il n’en reste pas moins que son premier roman, La Femme de Gilles (1937), vit le jour chez Gallimard grâce à l’enthousiasme de Jean Paulhan puis de Raymond Queneau. Simone de Beauvoir jadis et Marie NDiaye aujourd’hui la comptent parmi leurs références.
Trois quarts de siècle après son premier grand succès de librairie, il n’existait toutefois aucun livre consacré à cette œuvre. Réalisée par des spécialistes, cette première étude vient combler une étonnante lacune en présentant des analyses de toutes les œuvres de Bourdouxhe – y compris des textes inédits à ce jour.
Relire Madeleine Bourdouxhe propose des perspectives d’analyses nombreuses et diversifiées. L’ouvrage comporte en outre une biobibliographie exhaustive et répertorie les documents de la romancière conservés aux Archives & Musée de la Littérature à Bruxelles.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

DEUXIÈME PARTIE - NOUVELLES

Extract

DEUXIÈME PARTIE NOUVELLES Sous le pont Mirabeau Grande Histoire – petite histoire Christiane SOLTE-GRESSER Mai 1940 : un sujet historique et littéraire Peu de dates historiques ont exercé une influence aussi grave et riche en conséquences sur la conscience collective des Français que le mois de mai 1940. La défaite de l’armée française après la « drôle de guerre » provoquée par les Allemands, qui ont envahi les Ardennes à l’impro- viste, anéantit brutalement toute résistance militaire contre le fascisme en France, en Belgique et aux Pays-Bas. Un front tout à coup disparu, une armée entièrement décomposée, une grande partie des soldats faits prisonniers de guerre, d’innombrables civils sur les routes fuyant l’agresseur allemand : telle est la situation qui a traumatisé des centaines de milliers d’acteurs et de témoins de la Seconde Guerre mondiale. Parmi les œuvres littéraires qui traitent de ce moment historique, plusieurs choisissent pour scène principale une route de Belgique. La Route des Flandres (1960) de Claude Simon en est certainement l’illus- tration la plus connue. Dans ce roman, devenu un des textes les plus estimés par les nouveaux romanciers, les événements de mai 1940 et leurs conséquences sur les hommes – à savoir l’errance, la marche mili- taire, la fuite, soit cette vie sur la route complètement chaotique, tou- jours face à la mort – constituent le thème principal de l’œuvre. Sous le pont Mirabeau de Madeleine Bourdouxhe, publié pour la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.