Show Less

PME, dynamiques entrepreneuriales et innovation

Series:

Edited By Abdellilah Hamdouch, Sophie Reboud and Corinne Tanguy

Alors qu’il apparaît de plus en plus central dans les préoccupations de politique industrielle, le rôle des Petites et Moyennes Entreprises (PME) dans les dynamiques d’innovation reste paradoxalement peu étudié et insuffisamment débattu dans la sphère académique. L’attention prédominante y est généralement focalisée sur l’organisation et la stratégie des seules grandes entreprises, avec des modèles certes sophistiqués, mais peu voire mal adaptés à la réalité des PME en général, et des PME innovantes en particulier.
Cet ouvrage a précisément pour objet d’explorer et d’illustrer les réalités et enjeux liés aux dynamiques de création et de développement pérenne de PME innovantes. Dans ce cadre, les logiques entrepreneuriales sous-jacentes à ces dynamiques apparaissent cruciales, de même que les politiques d’incitation et de soutien à l’entrepreneuriat innovant aux plans national, régional et local. Dans une optique pluridisciplinaire, combinant approches théoriques et études empiriques, les analyses proposées dans cet ouvrage permettent de repenser les concepts mais aussi les pratiques et les politiques touchant à l’innovation, les PME et l’entrepreneuriat.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface - Du capitalisme entrepreneurial, ou comment réinventer l’innovation 11 - Michel Marchesnay

Extract

11 Préface Du capitalisme entrepreneurial, ou comment réinventer l’innovation Michel MARCHESNAY Professeur émérite, Université de Montpellier Les contributions présentées dans cet ouvrage s’inscrivent pleine- ment dans le droit fil des questions du moment que se posent les tenants des sciences de l’action et de la décision que sont par excellence l’économie et la gestion. Au même titre, d’ailleurs, que les autres grandes disciplines scientifiques, elles concernent au premier chef l’impact des mutations du système productif. En effet, les thèmes por- teurs de l’ouvrage s’articulent, sous leur diversité apparente, autour d’une problématique commune : en quoi les ruptures et fractures ac- tuelles du capitalisme doivent-elles nous inciter à repenser le concept, mais aussi les pratiques et les politiques touchant à l’innovation ? La question n’est certes pas nouvelle, que l’on se réfère aux histo- riens du capitalisme (Pirenne, Braudel, Mantoux, etc.), aux théoriciens de la régulation (Boyer et Mistral) ou du système productif (Bertrand Gille). Le capitalisme industriel a ainsi connu trois grappes d’inno- vations majeures, chaque génération se décomposant en une phase dite extensive, d’accumulation de connaissances et d’innovations de ruptures (procédés, machines, etc.), puis intensive, d’exploitation et de dévelop- pement de produits-marchés. En même temps, les activités « an- ciennes » glissent à chaque fois vers les pays de la périphérie, lesquels s’approprient les connaissances issues des pays leaders. Ainsi sommes- nous passés d’un capitalisme manufacturier, au XIXe...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.