Show Less

PME, dynamiques entrepreneuriales et innovation

Series:

Edited By Abdellilah Hamdouch, Sophie Reboud and Corinne Tanguy

Alors qu’il apparaît de plus en plus central dans les préoccupations de politique industrielle, le rôle des Petites et Moyennes Entreprises (PME) dans les dynamiques d’innovation reste paradoxalement peu étudié et insuffisamment débattu dans la sphère académique. L’attention prédominante y est généralement focalisée sur l’organisation et la stratégie des seules grandes entreprises, avec des modèles certes sophistiqués, mais peu voire mal adaptés à la réalité des PME en général, et des PME innovantes en particulier.
Cet ouvrage a précisément pour objet d’explorer et d’illustrer les réalités et enjeux liés aux dynamiques de création et de développement pérenne de PME innovantes. Dans ce cadre, les logiques entrepreneuriales sous-jacentes à ces dynamiques apparaissent cruciales, de même que les politiques d’incitation et de soutien à l’entrepreneuriat innovant aux plans national, régional et local. Dans une optique pluridisciplinaire, combinant approches théoriques et études empiriques, les analyses proposées dans cet ouvrage permettent de repenser les concepts mais aussi les pratiques et les politiques touchant à l’innovation, les PME et l’entrepreneuriat.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

DEUXIÈME PARTIE - FORMES ET MODES DE DÉPLOIEMENT DE L’ENTREPRENEURIAT ET DE L’INNOVATION

Extract

DEUXIÈME PARTIE FORMES ET MODES DE DÉPLOIEMENT DE L’ENTREPRENEURIAT ET DE L’INNOVATION 157 Chapitre 6 Déterminants et trajectoires de l’entrepreneuriat au féminin Une revue critique de la littérature Valérie BALLEREAU Doctorante à l’Université de Montpellier 1, Professeure au Groupe ESC Dijon Bourgogne Introduction En France, peu d’équipes académiques s’intéressent à la probléma- tique de l’entrepreneuriat au féminin. Cette situation est très atypique comparée à d’autres pays développés, comme notamment les pays Anglo-Saxons où depuis bientôt trente ans, de nombreux travaux de recherche sont menés pour définir et revendiquer une spécificité à l’entrepreneuriat vécu par les femmes. Seulement, au regard des données économiques sur l’entrepreneuriat en général (hommes et femmes) dans le monde en général, la France fait figure de maillon faible, se positionnant en fin de classement relative- ment au taux entrepreneurial des pays de l’OCDE (GEM, 2007), alors que les femmes entrepreneures françaises sont dans les taux internatio- naux d’entrepreneuriat féminin, c’est-à-dire aux alentours de 30 %. À elle seule cette situation peut expliquer la désaffection des cher- cheurs français sur le thème des femmes entrepreneurs : la priorité est avant tout sur l’entrepreneuriat en général, et les moyens et politiques pouvant être mis en œuvre pour favoriser la création et la reprise d’entreprise en France. Mais cette raison n’est pas suffisante, et ce chapitre a pour objectif principal de mettre...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.