Show Less

Du civil au politique

Ethnographies du vivre-ensemble

Series:

Edited By Mathieu Berger, Daniel Cefaï and Carole Gayet-Viaud

Ce livre a remporté le prix Jean Widmer 2012 de l’Université de Fribourg, Suisse.
Plus qu’une simple méthode, l’enquête ethnographique permet de poser de nouvelles questions sur le politique, en rupture avec ses représentations comme un domaine d’activités en soi, circonscrit à la politique institutionnelle ou aux politiques publiques.
Recueillies aux quatre coins du monde (Brésil, États-Unis, Chine, Algérie, Espagne, Italie, Suisse, Belgique, France), les études de cas ici rassemblées examinent le politique par le bas, tel qu’il se fait, depuis son enracinement dans les affaires de tous les jours. En engageant différentes espèces de description ethnographique, elles invitent à repenser l’articulation entre lien civil et vie politique sous trois angles complémentaires.
D’abord, celui des expériences ordinaires, généralement définies comme infra-politiques, depuis où nous nous projetons dans la vie publique. Celui, ensuite, des moments de politisation qui font surgir des questions sur le bien public, au cœur même du monde de la vie quotidienne. Celui, enfin, des modalités pratiques de l’engagement politique, au sens classique, dans des actions qui ont pour visée expresse la transformation du monde.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Notices biographiques 599

Extract

599 Notices biographiques Janine Barbot est sociologue, chercheure à l’INSERM, membre du CERMES-3 (INSERM/CNRS/EHESS/Université Paris XI). Ses re- cherches ont porté sur les transformations du rapport des patients au monde médical. Elle travaille actuellement sur la réparation des acci- dents médicaux et sur la judiciarisation des soins. Elle est l’auteure de l’ouvrage Les malades en mouvements (Balland, 2002). Mathieu Berger est professeur de sociologie à l’Université catho- lique de Louvain, chercheur au CriDis – Centre de recherche interdisci- plinaire Démocratie, Institutions, Subjectivités (UCL), et collaborateur scientifique au Centre d’étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss (EHESS) et au Groupe de recherche sur l’action publique (ULB). Felipe Berocan Veiga est docteur en anthropologie à l’Université fédérale Fluminense, chercheur au Laboratoire d’Ethnographie Métro- politaine (LeMetro/IFCS UFRJ) et à l’Institut d’études comparatives sur l’administration institutionnelle des conflits (INCT-InEAC/UFF), à Rio de Janeiro, Brésil. Il a publié un premier livre, A Festa do Divino Espírito Santo em Pirenópolis, Goiás. polaridades simbólicas em torno de um rito (Niterói, PPGACP/ICHF-UFF, 2002). Laura Boschetti est doctorante en sciences politiques au laboratoire PACTE de l’Institut d’études politiques de Grenoble, où elle prépare une thèse d’analyse comparée sur la constitution de l’ordre urbain et les dispositifs de sécurité au niveau local. Ses principaux thèmes de recherche sont le contrôle social, l’immigration et les minorités. Elle anime avec Tommaso Vitale un groupe de recherches sur les politiques locales à destination des populations de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.