Show Less

Le Monde du Théâtre- Édition 2011

Compte rendu des saisons théâtrales 2007–2008 et 2008–2009 dans le monde

Edited By Nicole Leclercq, Laurence Piéropan and Laurent Rossion

Cet ouvrage intéressera l’amateur de théâtre à plus d’un titre. Il propose un panorama mondial à travers 51 articles traitant de deux saisons de théâtre. La singularité de cette forme mérite d’être soulignée. Chacun des pays représentés ici a confié à un spécialiste un regard analytique sur les saisons 2007–2008 et 2008–2009. Cela donne une juxtaposition d’approches qui, unies dans un objectif commun, gardent leurs spécificités. Ici, on met l’accent sur la perpétuation des traditions théâtrales, là, on est attentif aux signes d’ouverture aux aventures du théâtre international. Ici, on scrute les résistances que le théâtre peut opposer aux pouvoirs, là, on souligne l’intelligence de l’institution théâtrale et de l’État. Partout, on nous fait découvrir des formes, des pratiques et des répertoires qui retrouvent ainsi droit de cité à côté des artistes qui dominent les scènes internationales. De l’Allemagne à l’Ukraine, nous explorons la vie théâtrale dans son actualité avec ce léger recul qui permet de dégager quelques lignes de force. On pioche ainsi informations et détails insolites sur le travail des acteurs, les projets des metteurs en scène ou les goûts du public. C’est ainsi que nous portons un autre regard sur le théâtre dans le monde.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Suisse - Andreas Klaeui 449

Extract

449 Suisse Andreas KLAEUI Le théâtre en Suisse : des myriades de petites scènes plutôt qu’une grande institution unique La « scène théâtrale suisse » n’est pas une entité aussi visible et clairement définie qu’on pourrait le croire. La Suisse ne possède pas cette grande institution unique, LE THEATRE, mais de nombreuses petites scènes réparties dans tout le pays. C’est là une conséquence typique du fédéralisme mais aussi du plurilinguisme helvétique. La région, qu’elle parle allemand, français, italien ou rétoromanche, donc l’une des quatre langues nationales, aura ses propres théâtres, petits et grands, qui restent entre eux en dépit de toutes les tentatives de franchir les barrières placées à différentes enseignes culinaires, des röstis à la polenta1. Plutôt que vers Zurich, c’est vers Paris que le théâtre romand dirige ses ambitions : le Théâtre Vidy-Lausanne s’intègre au système professionnel français et, tout naturellement, coproduit des spectacles avec de grands théâtre municipaux tels que le Théâtre de la Ville à Paris. Tout aussi naturellement, les théâtres suisses alémaniques s’inscrivent dans le grand espace théâtral germanophone – de Berlin à Vienne – et s’il est ici question d’ambition, ce sera, rien moins que celle de se placer sur les rangs pour l’élection du « Théâtre de l’Année » par la revue allemande Theater heute. Sur le plan structurel aussi, le fonctionnement des théâtres diffère selon leur...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.