Show Less

L’innovation verte

De la théorie aux bonnes pratiques

Series:

Edited By Sophie Boutillier, Faridah Djellal, Faïz Gallouj, Blandine Laperche and Dimitri Uzunidis

Alors que dans le monde entier l’utilisation des ressources naturelles ne cesse de croître et l’environnement de se dégrader, les économistes, les managers et les politiques s’inquiètent avant tout de la perte de compétitivité de leurs entreprises et de leurs économies. Ils focalisent aussi leur attention sur les performances financières des systèmes économiques au détriment d’une réflexion approfondie sur les changements nécessaires et urgents des modes de production, de consommation et d’échange dans lesquels la « contrainte environnementale » pourrait se transformer en innombrables opportunités d’innovations et conduire à l’émergence d’une nouvelle économie.
L’innovation verte désigne l’innovation ayant une finalité de développement durable qui se traduit par l’introduction dans l’économie d’un ensemble de produits, services, procédés, méthodes, etc. permettant de réduire l’impact de l’activité générale ou particulière sur l’environnement. Ce livre est consacré aux modèles théoriques de l’économie verte et à l’analyse de différentes expériences d’éco-innovation (leur naissance, leur diffusion, leurs impacts) ainsi qu’à la manière dont elles s’inscrivent dans un nouveau paradigme sociotechnique en construction.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PREMIÈRE PARTIE. LES INNOVATIONS VERTES DANS LES MODÈLES ÉCONOMIQUES

Extract

PREMIÈRE PARTIE LES INNOVATIONS VERTES DANS LES MODÈLES ÉCONOMIQUES 31 Développement durable Du paradigme de l’économie industrielle à l’économie de la fonctionnalité Ingrid VAILEANU-PAUN et Sophie BOUTILLIER Université de Paris 7 Denis Diderot, Université du Littoral Côte d’Opale En ce début de XIXe siècle, les économies industrialisées sont confrontées à des problèmes économiques et environnementaux majeurs dont les deux manifestations importantes sont d’une part, le changement climatique et l’épuisement annoncé des ressources naturelles, d’autre part, le ralentissement de la croissance économique et la paupérisation d’une part croissante de la population mondiale (Vaileanu-Paun, Boutil- lier, 2012). Face à ces nouveaux défis, les économistes s’interrogent sur l’adéquation du modèle économique d’entreprise actuel aux efforts (stratégies de développement durable des entreprises, plans gouverne- mentaux et globaux) visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre qui ont été perçues, en l’état actuel des connaissances de ce phé- nomène, comme la principale cause du réchauffement climatique. (Chen, 2009 ; Chantier 31, 2008 ; MEEDDM, 2010). D’un autre côté, l’émergence de technologies et d’activités nouvelles répondant aux exigences environnementales actuelles constitue un moteur de crois- sance économique possible et une source potentielle de créations d’emplois. Les économistes ont avec les historiens depuis la fin du XIXe siècle retenu l’idée d’une évolution des sociétés humaines par strates, chaque étape correspondant à une nouvelle organisation économique en fonc- tion des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.