Show Less

L’innovation verte

De la théorie aux bonnes pratiques

Series:

Edited By Sophie Boutillier, Faridah Djellal, Faïz Gallouj, Blandine Laperche and Dimitri Uzunidis

Alors que dans le monde entier l’utilisation des ressources naturelles ne cesse de croître et l’environnement de se dégrader, les économistes, les managers et les politiques s’inquiètent avant tout de la perte de compétitivité de leurs entreprises et de leurs économies. Ils focalisent aussi leur attention sur les performances financières des systèmes économiques au détriment d’une réflexion approfondie sur les changements nécessaires et urgents des modes de production, de consommation et d’échange dans lesquels la « contrainte environnementale » pourrait se transformer en innombrables opportunités d’innovations et conduire à l’émergence d’une nouvelle économie.
L’innovation verte désigne l’innovation ayant une finalité de développement durable qui se traduit par l’introduction dans l’économie d’un ensemble de produits, services, procédés, méthodes, etc. permettant de réduire l’impact de l’activité générale ou particulière sur l’environnement. Ce livre est consacré aux modèles théoriques de l’économie verte et à l’analyse de différentes expériences d’éco-innovation (leur naissance, leur diffusion, leurs impacts) ainsi qu’à la manière dont elles s’inscrivent dans un nouveau paradigme sociotechnique en construction.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

TROISIÈME PARTIE. MILIEUX INNOVATEURS ET TERRITOIRES VERTS

Extract

TROISIÈME PARTIE MILIEUX INNOVATEURS ET TERRITOIRES VERTS 273 Pôle de compétitivité et développement durable Des réseaux d’innovation sectoriels aux logiques territoriales Antoine GRANDCLEMENT Aix Marseille Université Introduction Si le développement durable associe étroitement les dimensions en- vironnementales, économiques et sociales, la montée en puissance des préoccupations environnementales s’est construite sur un antagonisme marqué entre activité industrielle et environnement (Bost, Daviet, 2011). Cette opposition binaire, qui a longtemps dominé les représentations des populations et des dirigeants politiques, semble pourtant s’atténuer. La diffusion accélérée de modèles et de slogans tels que l’économie verte, la croissance verte, les green tech ou le green new deal a gagné le champ des politiques publiques, à l’image du Grenelle de l’Environ- nement français ou du plan d’action de l’administration Obama. Dans un contexte de crise économique, l’idée que l’économie verte et l’inno- vation technologique offrent des perspectives de croissance et d’emplois, en partie alimentée par l’exemple de la Silicon Valley, semble faire l’unanimité. La littérature en donne toutefois une lecture plus nuancée et pointe notamment le décalage entre l’unanimisme des acteurs et le retard des politiques publiques dans ce champ. L’incapacité de ces mêmes politiques à faire émerger des green sectors et à s’appuyer sur les clusters et réseaux de recherche est notamment mise en avant (Depret, Hamdouch, 2009). Le cas français semble à ce titre particulièrement intéressant puisqu’une politique industrielle et d’innovation...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.