Show Less

Écrits voyageurs

Les artistes et l’ailleurs

Series:

Edited By Laurence Brogniez

Le voyage est très souvent l’occasion d’un passage à l’écriture pour le peintre, qui tient un journal, rédige des lettres, envoie des correspondances à un périodique ou jette sur le papier des notes accompagnées de croquis. Comme si le déplacement, le décentrement, la confrontation avec l’Autre engageait l’artiste à explorer d’autres ressources expressives pour dire l’expérience de l’inconnu. Quitter son lieu d’origine, abandonner temporairement son identité sociale, laisser derrière soi ses certitudes et ses routines pour se confronter à l’ailleurs génère un dépaysement qui invite à une réflexion sur soi et sur sa pratique.
Itinéraires, destinations, choses vues, sensations inédites : lire des récits de voyage, c’est se préparer à des surprises. L’avantage que nous avons, lecteurs actuels des écrits des artistes du passé en voyage, c’est de connaître ces moments privilégiés à travers leur écriture. Double profit : découvrir des lieux, des instants, des dizaines de petites et grandes choses de « l’ailleurs », et découvrir l’écriture qui les a transmis. Les surprises viennent non seulement des premiers, racontés, décrits, évoqués, mais aussi de ces écrits, généralement peu banals. Le présent ouvrage revient sur quelques peintres-écrivains marquants des deux siècles passés, mais aussi sur leurs « héritiers » – des auteurs de bande dessinée – pour porter des éclairages nouveaux sur leurs « écrits viatiques », mais il propose en plus de nouveaux et nombreux documents, et oriente vers d’autres encore inédits, en particulier dans les domaines francophones, belge et français.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Les peintres belges en voyage. Un continent à explorer

Extract

141 Les peintres belges en voyage Un continent à explorer Bibiane FRÉCHÉ Université libre de Bruxelles – F.N.R.S. Comme l’a montré Laurence Brogniez dans le présent volume, les voyages prédisposent souvent l’artiste à prendre la plume. Une rapide analyse de la base de données Pictoriana (www.pictoriana.be) montre que les peintres belges n’échappent pas à cette logique. C’est la raison pour laquelle il nous a semblé intéressant de proposer un panorama général de ces écrits, sans aucune prétention à l’exhaustivité (notamment parce que de nombreux écrits nous demeurent encore inconnus), qui ait plutôt pour vocation de dégager des constantes de formes, de théma- tiques ou de réflexions sur l’art. Les écrits de peintres relèvent principalement de la correspondance, privée ou de circonstance (par exemple, les rapports envoyés par les lauréats des prix de Rome à l’Académie d’Anvers), de notes prises sur le vif et parfois accompagnées de croquis, mais aussi de récits plus achevés et structurés en chapitres, de discours académiques publiés, de chro- niques journalistiques, voire de textes littéraires. Trois grandes destinations attirent les peintres belges. Dès la nais- sance de l’État, le voyage en Italie s’impose comme un passage obligé pour les peintres en formation académique. La découverte de l’Orient ouvre aussi d’autres voies aux artistes souhaitant élargir leur palette et s’aguerrir picturalement. À partir de la fin du XIXe siècle, le Congo devient une destination...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.