Show Less

La construction d’un espace euro-méditerranéen

Genèses, mythes et perspectives

Series:

Edited By Houda Ben Hamouda and Mathieu Bouchard

S’il est devenu d’usage courant de parler d’un espace euro-méditerranéen, celui-ci mérite pourtant d’être interrogé pour montrer ce qu’il contient de réalités mais aussi de fantasmes. À l’ombre aussi bien des crises coloniales et postcoloniales que du processus de construction européenne, entre ambitions nationales et stratégies collectives, l’idée que l’on se fait de la Méditerranée, tout en conservant son ambivalence – frontière ou pont entre ses rives – a considérablement évolué depuis 1945 et l’apparition des premiers projets euro-méditerranéens.
Dans ce livre, issu d’une journée d’études organisée à Paris, le 25 juin 2010, par l’association Richie, de jeunes chercheurs, historiens, politologues et géographes, confrontent ainsi leurs travaux et tracent une première histoire, sinueuse et hésitante, des projets d’intégration euro-méditerranéenne, en en montrant les aspects et les fondements politiques, diplomatiques, militaires, économiques, intellectuels et culturels.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Notices biographiques

Extract

Houda Ben Hamouda est doctorante en histoire des relations inter- nationales à l’Université Paris 1, sous la direction de Robert Frank, et ATER à l’Université de Nantes. Elle prépare une thèse sur les relations euro-maghrébines de 1957 à 1976. Elle a publié récemment : « La présence de l’identité européenne sur le pourtour méditerranéen sous l’angle de la politique étrangère de la CEE de 1957 aux années 1970 », dans Beers, Marloes, Raflik, Jenny (dir.), Cultures nationales et identité communautaire. Un défi pour l’Europe (Bruxelles, PIE Peter Lang, 2010, p. 47-60). Chloé Berger prépare une thèse de doctorat en sciences politiques à l’Université Paris 2. Ses travaux portent sur le renouvellement des enjeux géostratégiques au Moyen-Orient depuis la guerre du Liban de 2006. Mathieu Bouchard prépare, à l’Université Paris 1, une thèse de doc- torat en histoire des relations internationales sous la direction de Robert Frank. Ses travaux portent sur l’image et la place du Moyen-Orient dans la société française entre 1947 et 1958. Victor Fernández Soriano est chercheur en histoire à l’Institut d’études européennes de l’Université libre de Bruxelles, où il prépare une thèse de doctorat sur la politique de la CEE à l’égard des dictatures d’Europe du Sud et en particulier de l’Espagne franquiste. Diplômé en histoire à l’Universidad Complutense de Madrid, il a réalisé une partie de ses études à la Scuola Normale de Pise. Anaïs Guilpin, issue d’un double cursus...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.