Show Less

La démocratie participative au Brésil

Promesses tenues et dynamiques ouvertes

Edited By Isabel Georges and Pierre Tripier

Ce livre illustre et analyse la recherche parfois tâtonnante de formes d’expression, d’organisation et de revendications politiques des milieux populaires brésiliens dans les années 2000. Il se propose ainsi de penser concrètement les avancées et limites de la démocratie participative. À partir d’enquêtes empiriques originales, souvent de type ethnographique, réalisées dans leur quasi-totalité par des auteurs locaux, fins connaisseurs et parfois militants des mouvements étudiés, cette collection d’articles fait varier autant les dimensions qui font l’objet des mobilisations étudiées (violence, recyclage, habitat, etc.) que les échelles d’analyse. Ainsi, et en dépit de preuves contraires souvent apportées, ce ne serait peut-être pas le niveau d’institutionnalisation de ces pratiques innovantes qui en définit l’aboutissement (assemblées publiques, tissu associatif local et religieux ou budget participatif, etc.) que l’inventivité et la capacité de « résilience » des « forces vives ».

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PREMIÈRE PARTIE. LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVEDANS LA PERSPECTIVE HISTORIQUE DE SÃO PAULO

Extract

PREMIÈRE PARTIE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE DANS LA PERSPECTIVE HISTORIQUE DE SÃO PAULO 25 Introduction à la première partie L’émergence, dans les années de dictature, des communautés de base, leur politisation et leur demande de citoyenneté et d’autonomisation des acteurs, trouvera son prolongement non seulement dans la constitution de 1988 mais aussi, de façon éparse et variée, dans la démocratie parti- cipative, se traduisant, notamment, dans les conférences de citoyens et les budgets participatifs, mais dépendant très certainement de la vigueur de l’investissement des communautés de base. Ce mouvement, qui avait à l’origine l’État de Rio Grande do Sul, et sa capitale Porto Alegre, comme phares et initiateurs (Avritzer, 2005, Bacqué, Rey & Sintomer, 2005, p. 15), s’est aussi étendu dans l’État de São Paulo. Gabriel de Santis Feltran nous plonge, à l’aide d’éléments monographiques et ethnologiques, dans le quotidien de certains quartiers populaires de São Paulo, où il a été témoin de relations conflictuelles entre citoyens et pou- voirs mais confirme en même temps une socialité immanente et quoti- dienne et une religiosité profonde. Socialité et religiosité qui conduisent à estimer que la démocratie participative, si elle est un évènement repris par les slogans politiques et les études académiques, peut être ancrée dans la conscience collective et étendre son emprise et se manifester, non sans rencontrer déviations et difficultés. En suivant les actions du Centre de D...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.