Show Less

Un rêve de puissance

La France et le contrôle de l’économie allemande (1942-1949)

Series:

Martial Libera

Au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, la France a-t-elle tenté d’abaisser l’Allemagne pour devenir, à sa place, la première puissance industrielle et sidérurgique du continent européen ? En d’autres termes, les décideurs français ont-ils projeté de hisser la France au rang de grande puissance sur les cendres d’une Allemagne vaincue et occupée ?
En se fondant sur une très large documentation, issue d’archives publiques et privées, françaises et allemandes, ce livre revisite ces questions essentielles, toujours en débat dans l’historiographie. Pour approcher au plus près la politique économique de la France vis-à-vis de l’Allemagne, il s’appuie sur la méthodologie de l’école française d’histoire des relations internationales.
Il analyse les objectifs des différents acteurs de la politique allemande de la France, les projets concurrents élaborés par la haute administration française, les processus décisionnels aboutissant à la définition des politiques défendues par les gouvernements successifs. Il étudie aussi les « forces profondes » et les relations de la France avec ses Alliés qui agissent comme autant de contraintes, intérieures et extérieures, sur les ambitions françaises. En définitive, cet ouvrage met en lumière l’abîme existant entre la volonté de puissance affichée par la France, les moyens réellement mis en œuvre et les résultats effectivement obtenus.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface 13 (Marie-Thérèse Bitsch)

Extract

13 Préface Pour les générations de jeunes Allemands et Français du début du XXIe siècle – et sans doute plus encore pour les jeunes Américains, Asiatiques ou Africains – il peut sembler étonnant que la France et l’Allemagne n’aient pas été de tout temps des pays amis, des voisins solidaires, unis dans une même destinée européenne. Leurs aînés et les historiens savent qu’il n’en était rien et que, pendant longtemps, ces deux peuples de part et d’autre du Rhin se sont affrontés, détestés et réciproquement perçus comme des ennemis héréditaires. Au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, le rapprochement entre ces deux pays – alternativement vaincus et vainqueurs, occupés et occupants, en 1940 et 1945 – puis leur coopération dans un cadre européen n’allaient donc pas de soi. C’est la période cruciale de la fin de la guerre et de l’immédiat après- guerre, qui voit les relations franco-allemandes évoluer de l’inimitié traditionnelle vers un partenariat choisi, que Martial Libera présente dans cette thèse de doctorat, avec toute la rigueur souhaitée dans un travail universitaire mais avec une élégance de style qui en rend la lecture agréable sans jamais trahir l’érudition. L’intérêt de l’ouvrage est de montrer la transformation, lente et complexe, de la politique alle- mande de la France, depuis 1942 lorsque l’entrée en guerre des États- Unis rend...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.