Show Less

Théâtres d’Asie et d’Orient

Traditions, rencontres, métissages

Series:

Eve Feuillebois-Pierunek

Ce livre offre un panorama des formes théâtrales – traditionnelles ou modernes – d’Asie et d’Orient, du Japon au Maroc en passant par la Turquie et Israël, pour la première fois réunies en un même volume dans une perspective comparatiste. Deux espaces s’y dessinent, d’une part l’Extrême-Orient et l’Inde où l’art théâtral est une évidence et appartient à la « grande » littérature, et d’autre part le Moyen-Orient où son statut est moins assuré en raison de sa position mineure dans la hiérarchie des arts. De même, deux sortes de théâtres se succèdent, se complètent ou s’opposent : les formes traditionnelles, caractérisées par la stylisation et le recours à toute la palette des arts visuels et auditifs, et les formes modernes, partout inspirées de l’Occident, avec plusieurs types d’assimilation. Les articles de ce volume tentent de proposer une définition interculturelle du théâtre, d’en distinguer les genres et d’en déterminer les fonctions, en partant de la présentation des différentes expressions théâtrales traditionnelles. Ils étudient les modalités de rencontre de celles-ci avec le théâtre occidental, les métissages ou évolutions qui en ont résulté, les thématiques et aspects formels qui ont retenu l’attention des dramaturges modernes et contemporains d’Asie.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Le Kathakaḷi. Entre tradition et modernité

Extract

Le Kathakaḷi Entre tradition et modernité Eva SZILY École pratique des hautes études, Ve section Traditionnellement, un spectacle de Kathakaḷi1 se déroule pendant une nuit entière. La scène, éclairée par une seule lampe à huile est propice à l’apparition de héros mythologiques, où princes, dieux ou démons deviennent réels. Portant des maquillages élaborés à couleurs multiples, parés de costumes volumineux, de coiffes et d’ornements scintillants, les acteurs présentent à la fois souplesse et vigueur : expres- sions du visage et gestes de mains, danse et déplacements bien parti- culiers. Pour le public, c’est un spectacle saisissant qui ravit les yeux et, pour le spectateur averti, il ravit aussi le cœur, atteignant ainsi le but qui lui est fixé par les textes canoniques. I. Les origines du Kathakaḷi Le Kérala s’étend sur la bande côtière au sud-ouest de la péninsule indienne. Il est connu comme une des régions les plus riches de l’Inde. D’abord pour sa beauté naturelle : six mois de mousson, six mois de soleil ; puis pour la diversité de ses croyances et cultes ; mais avant tout 1 Transcription des mots en sanskrit et en malayāḷam : les voyelles longues sont marquées par un trait horizontal suscrit, les consonnes cérébrales ont un point sous la lettre, « ṅ » désigne une nasale gutturale, « ñ » une nasale palatale, « ṇ » une nasale cérébrale, « ś » transcrit une sifflante palatale et « ṣ » une sifflante cérébrale, « r » transcrit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.