Show Less

Théâtres d’Asie et d’Orient

Traditions, rencontres, métissages

Series:

Eve Feuillebois-Pierunek

Ce livre offre un panorama des formes théâtrales – traditionnelles ou modernes – d’Asie et d’Orient, du Japon au Maroc en passant par la Turquie et Israël, pour la première fois réunies en un même volume dans une perspective comparatiste. Deux espaces s’y dessinent, d’une part l’Extrême-Orient et l’Inde où l’art théâtral est une évidence et appartient à la « grande » littérature, et d’autre part le Moyen-Orient où son statut est moins assuré en raison de sa position mineure dans la hiérarchie des arts. De même, deux sortes de théâtres se succèdent, se complètent ou s’opposent : les formes traditionnelles, caractérisées par la stylisation et le recours à toute la palette des arts visuels et auditifs, et les formes modernes, partout inspirées de l’Occident, avec plusieurs types d’assimilation. Les articles de ce volume tentent de proposer une définition interculturelle du théâtre, d’en distinguer les genres et d’en déterminer les fonctions, en partant de la présentation des différentes expressions théâtrales traditionnelles. Ils étudient les modalités de rencontre de celles-ci avec le théâtre occidental, les métissages ou évolutions qui en ont résulté, les thématiques et aspects formels qui ont retenu l’attention des dramaturges modernes et contemporains d’Asie.

Prices

See more price optionsHide price options
Show Summary Details
Restricted access

Le théâtre hindi aujourd’hui. Scénographie des cultures et du langage

Extract

Le théâtre hindi aujourd’hui Scénographie des cultures et du langage Annie MONTAUT Institut national des langues et civilisations orientales, UMR 8202 (CNRS/INALCO/IRD) SeDyL I. Bref historique du genre théâtral hindi Parallèlement au théâtre en sanskrit qui reste vivant jusque dans l’Inde coloniale, l’essentiel de la créativité dès le second millénaire s’exprime dans les formes populaires qui privilégient la danse et les marionnettes (kathputli du Rajasthan), la musique et le chant (sangît). Comme dans les autres langues indiennes, le théâtre populaire hindi a largement diffusé la culture dite de la bhakti ou mystique dévotionnelle, à travers les nombreuses versions théâtrales des épisodes de la vie de Rama, entre le XIe et le XVIIe siècle. Les représentations de ces Râmlîlâ (litt. « Actes de Râm ») se jouent traditionnellement à ciel ouvert et sans démarcation entre scène et public, en automne lors de la fête de Dussehra qui célèbre le triomphe de Rama, celui de Ramnagar étant le plus célèbre et le plus étudié. De même les représentations des Râslîlâ, consacrées à la geste de Krishna et particulièrement à la danse avec les bouvières (gopi), constituent une reformulation populaire du patrimoine mystique classique. Le répertoire populaire célèbre aussi divinités locales et héros éponymes divinisés, comme Pabou-ji au Rajasthan, avec des décors peints sur toile (pat) montrés par le...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.