Show Less

Théâtres d’Asie et d’Orient

Traditions, rencontres, métissages

Series:

Edited By Eve Feuillebois-Pierunek

Ce livre offre un panorama des formes théâtrales – traditionnelles ou modernes – d’Asie et d’Orient, du Japon au Maroc en passant par la Turquie et Israël, pour la première fois réunies en un même volume dans une perspective comparatiste. Deux espaces s’y dessinent, d’une part l’Extrême-Orient et l’Inde où l’art théâtral est une évidence et appartient à la « grande » littérature, et d’autre part le Moyen-Orient où son statut est moins assuré en raison de sa position mineure dans la hiérarchie des arts. De même, deux sortes de théâtres se succèdent, se complètent ou s’opposent : les formes traditionnelles, caractérisées par la stylisation et le recours à toute la palette des arts visuels et auditifs, et les formes modernes, partout inspirées de l’Occident, avec plusieurs types d’assimilation. Les articles de ce volume tentent de proposer une définition interculturelle du théâtre, d’en distinguer les genres et d’en déterminer les fonctions, en partant de la présentation des différentes expressions théâtrales traditionnelles. Ils étudient les modalités de rencontre de celles-ci avec le théâtre occidental, les métissages ou évolutions qui en ont résulté, les thématiques et aspects formels qui ont retenu l’attention des dramaturges modernes et contemporains d’Asie.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Talmud et théâtre. Genèse d’une réflexion métaphysique et sociologique sur le théâtre juif

Extract

Talmud et théâtre Genèse d’une réflexion métaphysique et sociologique sur le théâtre juif1 Sonia Sarah LIPSYC ALEPH-Centre d’études juives contemporaines de Montréal L’histoire des Juifs ne se caractérise pas, a priori, par le théâtre. On serait même enclin à penser que cet art fut absent de la « scène du monde » dans lequel évoluèrent les Hébreux et plus tard les Juifs, depuis des millénaires. Cependant, il faut nuancer ce propos. D’une part parce que les manifestations théâtrales ne furent pas totalement absentes dans la société juive et son environnement depuis l’Antiquité jusqu’à l’explosion du théâtre juif, principalement en yiddish ou en hébreu, au début du XXe siècle. Et d’autre part parce que l’absence est tout aussi parlante que la présence. Il est donc tout aussi pertinent de s’interroger sur l’absence de théâtre chez les Juifs que sur sa présence chez les Grecs. Notre lecture du Talmud2 et des textes rabbiniques qui lui sont contemporains, ainsi que celle des classiques grecs et de leurs interpré- tations, nous incite à penser aussi bien l’absence que la présence du théâtre comme l’un des indices nous instruisant sur la vision métaphy- sique d’une société. Cette vision du théâtre serait intimement liée à la notion de révéla- tion. Chez les Grecs, le théâtre, dont la naissance est concomitante avec la philosophie, fut le lieu privilégi...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.